Le logiciel de modélisation 3D SketchUp et les machines de découpe laser ou de fraisage leur étaient inconnus. Pourtant, en un peu plus de 15 jours, une dizaine de jeunes Strasbourgeois ont quasiment réussi à boucler un jeu d’échecs géant à l’aide de ces drôles d’outils du fablab, (le laboratoire de fabrication) du Shadok.

« C’était hyper dur au début, insiste Van-Minh, l’un d’eux. Avec les racines carrées et tout, tu pètes un câble. Mais ça donne plein d’idées, c’était une bonne opportunité. » Sur le thème « nature vs humain » retenu, ils ont ainsi choisi de fabriquer un sequoïa et une centrale nucléaire comme rois, par exemple.

Marie (en blanc au centre) et une dizaine d'autres jeunes ont disposé d'une formation sur ces outils numériques avant d'attaquer la conception du jeu à destination du quartier de la Meinau.
Marie (en blanc au centre) et une dizaine d'autres jeunes ont disposé d'une formation sur ces outils numériques avant d'attaquer la conception du jeu à destination du quartier de la Meinau. - B. Poussard / 20 Minutes.

Insertion sociale avec de nouveaux outils numériques

Né à l’initiative de la Fondation Orange, le projet avait pour volonté de favoriser l’insertion sociale à travers ces nouveaux outils numériques, grâce aux formateurs d’ AV.Lab, le fablab strasbourgeois partenaire. Et ce en mêlant conception et formation, dans les locaux du Shadok au bout de la presqu’île Malraux.

>> A lire aussi : VIDEO. Strasbourg: Trois idées d'objets à fabriquer ce week-end au premier Maker Faire, fête du DIY

Issus pour certains d’études de design, de boulangerie pour d’autres, ou encore en décrochage, ces jeunes de 16 à 25 ans motivés – par le centre socio-culturel de la Meinau et plusieurs missions locales de la ville – étaient tous en recherche de travail. Et un peu perdus.

Un jeu à destination des événements de la Meinau

« Je ne sais pas trop ce que je veux faire plus tard ni si ça m’aidera, mais c’était un beau projet où on a fait preuve d’esprit d’équipe et d’entraide », se réjouit Chris, 23 ans. Marie, elle, a carrément trouvé quelque chose qui lui correspond, « mais ne savai(t) pas que ça existait ».

Le jeu d'échecs géant a été construit sur le thème nature vs humain.
Le jeu d'échecs géant a été construit sur le thème nature vs humain. - B. Poussard / 20 Minutes.

La jeune femme espère désormais décrocher un stage à AV.Lab. Et pourquoi pas ainsi participer à terminer la construction de ce jeu, qui devrait être ensuite récupéré par l’amicale d’échecs de la Meinau. Afin qu’il soit un maximum utilisé lors d’événements dans ce quartier.