Strasbourg: Notre cours magistral (ou presque) pour connaître les bons plans de la vie étudiante

SORTIES C’est l’heure de la rentrée pour les étudiants. « 20 Minutes » a déniché des bons plans pour vous permettre de sortir du campus sans partir à l’inconnu et découvrir votre nouvelle ville…

Alexia Ighirri

— 

Des bons plans pour ceux qui arrivent sur les bancs de la fac à Strasbourg (Archives)

Des bons plans pour ceux qui arrivent sur les bancs de la fac à Strasbourg (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

  • Les étudiants effectuent peu à peu leur rentrée.
  • A cette occasion, « 20 Minutes » a listé quelques bons plans pour profiter au mieux de sa vie étudiante strasbourgeoise.

L’université de Strasbourg, c’est un peu plus de 50.000 étudiants. Dans le lot, forcément, un certain nombre de nouveaux arrivants dans la capitale alsacienne mais aussi d’anciens qui n’ont pas pu ou su pleinement profiter de leur vie étudiante. Parce que celle-ci ne se limite pas qu’au campus, 20 Minutes a sorti de ses tiroirs quelques bons plans à connaître dans la capitale alsacienne.

Accès libre aux musées. Chaque premier dimanche du mois, les musées de la ville de Strasbourg sont gratuits. En dehors de cela, ils vous coûteront 3,50 euros avec la carte étudiante. Sauf si vous avez opté en plus pour la Carte culture (7 euros), et dans ce cas ce sera gratuit, tout le temps, dans 23 musées d’Alsace. On conseille ce sésame aux avides de culture qui offre de sacrés prix réduits toute l’année : entre 3 et 5 euros la séance de cinéma ou encore 6 euros pour les spectacles et festivals.

Happy hour alsaco. Que veulent les étudiants alsaciens à table ? De la bière et des tartes flambées pardi ! Et ça, le restaurant Au Brasseur l’a bien compris : l’établissement de la rue des Veaux propose son « happy beer » tous les jours de 17h à 19h et de 22h30 à 23h30 les lundis, mardis, mercredis et jeudis et de 22h à 23h le dimanche. Avec des bières à moitié prix, à partir de 2,20 euros. Le tout accompagné chaque jour (de 17h à 18h30) d’un « happy flam’s » à 3 euros la tarte flambée. Vous voulez y ramener vos copains de fac ?  Au Brasseur dispose d’un grand caveau pour caser tout le monde.

>> A lire aussi: Schlouk Map, la première carte interactive qui recense les Happy Hours strasbourgeois

Un verre et bien plus encore. Envie de décompresser après une journée de cours ? Direction le Wawa, place Saint-Nicolas aux Ondes à côté du campus, où il se passe très souvent (pour ne pas dire toujours) quelque chose de sympa. Comme des tournois de Mölkky ou de beer pong pour s’affronter entre potes de promo.
Pour animer vos soirées, vous pouvez aussi jeter un coup d’œil à la programmation spécifique de l’opération Strasbourg aime ses étudiants.

>> A lire aussi: Pop-quiz, blind-test et karaoké chinois pour occuper notre semaine à Strasbourg

Se bouger gratos. Oui, courir dans les parcs ou les rues de Strasbourg, ça ne coûte rien. Mais pour muscler vos séances jogging, la municipalité a mis en place des parcours d’activités sportives en libre accès (Vitaboucle) à travers le mobilier urbain et des agrès de musculation. Les primos-entrants à l’université ainsi que les boursiers pourront également s’inscrire gratuitement aux activités du Service du sport universitaire (Suaps).

Des courses moins chères. Les plus expérimentés vous le diront. Il existe un moyen de remplir son panier en déboursant moins d’argent : faire ses courses en Allemagne, soit de l’autre côté du pont sur le Rhin que l’on peut maintenant franchir en tram. Encore plus pratique et pour bien manger : l’association étudiante Campus Vert vend des paniers de légumes issus de l’agriculture biologique, de saison et cultivés localement pour une poignée d’euros. Quant à l’association Afges, elle propose aux étudiants dans le besoin de faire ses achats dans l’une de ses Agoraé, épicerie solidaire accessible sur critères sociaux qui propose des produits avec jusqu’à 80 % de remise sur les prix.

>> A lire aussi: A strasbourg, une application pour éviter les files d’attente dans les restaurants universitaires

Choisir sa monture. Vous avez débarqué dans la capitale alsacienne et vous vous rendez compte qu’avoir un vélo est essentiel ici ? Pas de panique si vous avez laissé le vôtre chez vos parents et que vous ne souhaitez pas investir dans un modèle neuf : Cadr67 organise une bourse aux vélos  le 1er octobre à la halle du marché de Neudorf.