Nancy: L'hôpital veut arrêter les soins d'une ado dans le coma, ses parents refusent, le tribunal demande une expertise

JUSTICE Après 24 heures de réflexion, le tribunal de Nancy a décidé de demander une expertise avant de statuer sur le sort de la jeune fille dans le coma qu’une équipe de l’hôpital veut « débrancher » contre l’avis de ses parents…

B.P.

— 

Le tribunal

Le tribunal — G. Varela / 20 Minutes

La décision avait été repoussée, à l’issue de l’audience, mardi. Après 24 heures de réflexion de plus d’après L’Est Républicain, le tribunal de Nancy a décidé de demander une expertise avant de statuer sur le sort de la jeune fille dans le coma, pour laquelle une équipe de l' hôpital de Nancy veut arrêter les soins contre l’avis des parents

>> A lire aussi : Les parents d'une adolescente dans le coma comptent sur le tribunal pour «suspendre la décision d’arrêt des soins»

Atteinte d’une « myasthénie auto-immune » - une maladie neuromusculaire due à un dysfonctionnement du système immunitaire qui touche environ cinq personnes sur 100.000 - l’adolescente de 14 ans est dans le coma depuis un arrêt cardiaque dont elle a été victime à la fin du mois de juin, dans le Pays-Haut, en Meurthe-et-Moselle.

Un travail de trois experts dans les deux mois

Estimant qu’il n’y a plus d’espoir, l’équipe médicale du service de réanimation pédiatrique de l’hôpital de Nancy où elle est sous assistance respiratoire, préconise un arrêt des soins. Ce que refusent les parents jugeant que leur enfant n’est pas « dans un état complètement végétatif », d’après leur avocat cité par le quotidien lorrain.

En ordonnant de stopper la procédure d’arrêt des soins, les juges ont donc fait appel à un collège d’experts, deux neuropédiatres et un médecin réanimateur des régions parisiennes et lilloises. Ces trois spécialistes devraient rendre leurs conclusions dans les deux mois, sur le maintien dans le coma ou un possible arrêt des soins.