Lorraine: Saison de baignade terminée au lac de la Plaine à Pierre-Percée

TOURISME Le lac de la Plaine, à Pierre-Percée, est fermé à la baignade jusqu’à la fin de l’été à cause de la persistance d’une contamination à la bactérie Escherichia Coli…

Olivier Aballain

— 

tang en Ille-et-vilaine (Illustration)

tang en Ille-et-vilaine (Illustration) — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Seuls les sports nautiques restent autorisés. Au Lac de la plaine, à Pierre-Percée (Meurthe-et-Moselle), sur les contreforts des Vosges, l’interdiction de baignade court désormais jusqu’à la fin du mois d’août.

>> A lire aussi : «Pour tomber malade, il faudrait boire beaucoup plus qu'une tasse» à La Villette

Cette vaste retenue d’eau, qui alimente un barrage EDF, est réputée pour son environnement naturel. Lendroit, situé à 80 km à l’ouest de Strasbourg, est notamment agrémenté dune base de loisirs avec baignade surveillée gratuite.

Mesure préventive contre les coliformes fécaux

Une contamination à la bactérie Escherichia Coli y avait été détectée à partir de la fin du mois de juillet. Depuis, de nouvelles analyses ont confirmé la persistance de cette pollution microbiologique à coliformes fécaux. Escherichia Coli, qui provient des excréments humains ou animaux, peut provoquer des infections des systèmes respiratoire et digestif, dont les complications peuvent être très sérieuses.

>> A lire aussi : Suite à une pollution de l'eau, la baignade est interdite à Frontignan

Dans L’Est Républicain, le président du syndicat mixte du Pays des Lacs précise que l’interdiction de baignade est prononcée « par mesure purement préventive ». Le syndicat indique par ailleurs, sur son site internet, que les activités canoë-kayak, bouée tractée et pédalo restent autorisées.

Des relevés seront effectués en amont du lac, selon l’Est Républicain, afin de comprendre l’origine de la pollution et de proposer des mesures permettant d’y remédier. Les équipements touristiques installés autour des lacs de la Plaine et de Pierre-Percée ont enregistré 10.000 entrées payantes en 2015.