Football: Comment on a attendu pendant des heures la signature de Bingourou Kamara, nouveau gardien du Racing club de Strasbourg

SPORT Le Racing a officialisé, jeudi, l'arrivée du goal Bingourou Kamara, en provenance de Tours...

Alexia Ighirri

— 

Football: Comment on a attendu pendant des heures la signature de Bingourou Kamara, nouveau gardien du Racing club de Strasbourg

Football: Comment on a attendu pendant des heures la signature de Bingourou Kamara, nouveau gardien du Racing club de Strasbourg — A. Ighirri / 20 Minutes

  • Le gardien de but international Espoirs Bingourou Kamara, en provenance de Tours, s’est engagé jeudi pour quatre ans en faveur du Racing club de Strasbourg.
  • La signature du jeune gardien, 20 ans, a toutefois mis du temps à être officialisée. Au bout de presque cinq heures d’attente, Bingourou Kamara s’est rapidement confié avant de rejoindre ses nouveaux coéquipiers en stage à Vittel.

«Qu’est ce qui est jeune et qui attend ? » Réponse : « Bingourou Kamara dans les bureaux du stade de la Meinau jeudi ». Cela aurait aussi pu fonctionner avec « les journalistes en salle de presse à la Meinau » s’ils avaient encore 20 ans, l’âge du nouveau gardien de but de Strasbourg.

Le Racing a en effet enregistré jeudi la signature de Bingourou Kamara, gardien de but international Espoirs en provenance de Tours, pour quatre ans.

L’officialisation de son arrivée devait se faire en début d’après-midi, après la visite médicale et la signature du contrat. Le rendez-vous est donné à la presse vers 13h45. On nous explique que Bingourou Kamara doit partir au plus tard à 14h30 pour pouvoir, à 17 heures, s’entraîner avec ses nouveaux coéquipiers actuellement en stage à Vittel.

Plusieurs minutes s’écoulent. Mais il fait beau, l’ambiance est détendue, on parle foot, vacances et hypnose (si, si), et on a même droit à des caramels au beurre salé. On ne va pas se plaindre.

« Problèmes administratifs »

Le retard s’accumule néanmoins. On a le temps de compter les pavés autour du stade, de lister les travaux à réaliser à la Meinau…

L’affaire est bloquée par des « problèmes administratifs », Tours ayant visiblement mis un certain temps à retourner les papiers nécessaires. On ne sait pas quand exactement le problème sera résolu et l’affaire bouclée.

La salle de presse s’est alors quelque peu transformée en épreuve de Koh-Lanta. Certains des médias ont abandonné en cours de route, il n’en resta plus que trois au final. On a eu le temps de finir d’autres articles ou vidéos (selon les médias), mais aussi le temps de faire la sieste (ou de prendre les dormeurs en photo).

Evidemment, on s’est aussi demandé ce que faisait le jeune joueur durant ces heures interminables (on a cru comprendre qu’il s’était un peu ennuyé). A l’heure de notre goûter, on s’est dit qu’on allait peut-être lui déposer un truc à grignoter devant la porte. Et puis, on aurait bien aimé lui proposer de jouer au foot avec nous.

Avec des séances de jongles à faire pâlir Theo Hernandez
Avec des séances de jongles à faire pâlir Theo Hernandez - A. Ighirri / 20 Minutes

Ce n’était pas une tour d’ivoire, mais le jeune joueur aurait sans doute préféré s’entraîner avec ses coéquipiers à Vittel plutôt que de rester entre quatre murs au stade.

18h20, alléluia !

Après presque cinq heures d’attente, la libération pour tout le monde : Bingourou Kamara a signé et a quelques minutes à accorder à la presse avant de partir à Vittel.

Le jeune homme s’excuse : « Ça a pris un peu de temps, mais je suis content de m’engager avec Strasbourg. J’espère que l’on fera une grande saison. »

« Pas une pression »

Ce qui l’a séduit dans la proposition strasbourgeoise ? « Le club a un grand projet dans lequel il m’inscrivait. C’est une grande ville, il y a des gens passionnés. Quand je suis venu jouer l’an dernier, j’avais beaucoup apprécié la ferveur. Depuis petit je veux jouer dans un grand stade, dans un stade plein ».

>> A lire aussi: «Chers supporters du Racing club de Strasbourg», notre hommage à l'un des meilleurs publics de France

A 20 ans, Bingourou Kamara va découvrir la Ligue 1 - « un objectif à court terme » - dans le costume a priori du gardien numéro 1 à Strasbourg : « Ce n’est pas une pression. Il faudra convaincre le coach. Et ici, les supporters nous portent vers le haut ».

L’international Espoir des Bleus se confond une nouvelle fois en excuses avant de filer. Personne ne lui en veut vraiment : il ne doit pas y être pour grand-chose et son après-midi n’a pas dû être folle non plus. Et puis il paraît que « Qui trop se hâte reste en chemin »… alors qu’on lui souhaite d’atteindre ses objectifs. Franchement, quelques arrêts décisifs et tout sera oublié Bingourou.