Strasbourg: Des pétards pour le 14-Juillet ? Voilà ce qu’il faut savoir

UTILE Chaleur, feux d’artifice, festivités… Envie de se lâcher et de balancer des pétards? La préfecture du Haut-Rhin rappelle ce qui est autorisé, ou pas…

G.V.

— 

Illustration. Feux d'artifice à BordeauxSebastien Ortola

Illustration. Feux d'artifice à BordeauxSebastien Ortola — SEBASTIEN ORTOLA

Autant prévenir que guérir. Oui, l’été est bien là, les bals et les apéros vont se multiplier, les feux d’artifice aussi. Alors, si une petite envie de balancer des pétards vous prend à l’occasion du 14 Juillet, voilà ce qu’il faut savoir avant de se lancer, de perdre un doigt ou de créer un mouvement de foule. La réglementation est très stricte en la matière.

>> A lire aussi : Strasbourg: Les pétards du Nouvel An font dix blessés

Dans un communiqué, la préfecture du Haut-Rhin rappelle les dispositions applicables en matière de vente et d’utilisation des articles pyrotechniques :

Sont interdits

Le transport d’articles pyrotechniques est interdit dans les transports publics collectifs. Il est interdit d’en vendre sur la voie publique. Pendant toute la durée de l’état d’urgence, il est interdit d’utiliser des artifices de toute catégorie dans tout lieu où se tient un grand rassemblement de personnes.

L’importation des catégories K2, C2, K3, C3 et T1 et des produits pyrotechniques de type fusée en provenance des pays tiers à l’Union européenne, l’introduction ou l’expédition en provenance des Etats membres de l’Union européenne, par toute personne physique ou morale est subordonnée à une autorisation délivrée par l’administration des douanes.

>> A lire aussi : Lorraine: Un jeune père de famille blessé par une bombe d’artifice plongé dans le coma

Une piqûre de rappel

Le préfet du Haut-Rhin rappelle aussi que chaque année survient des accidents dramatiques liés à l’utilisation de pétards et artifices et à l’imprudence des utilisateurs. Ces blessures peuvent aller de la simple brûlure à des cas beaucoup plus lourds (amputation d’une partie ou totalité de la main, défiguration du visage, ou bien encore la mise en danger de la vie).

Pour sa part, la préfecture du Bas-Rhin rappelle que certains pétards et mortiers « manquent de fiabilité ou présentent une dangerosité liée à leur simple utilisation. C’est pourquoi, il convient d’apporter une vigilance toute particulière lors de leur utilisation. »

Au-delà des contrôles régulièrement effectués, le Préfet du Bas-Rhin « appelle à la prudence et à la responsabilité de chacun, afin que ces festivités se déroulent dans les meilleures conditions et que chaque usager profite, sans danger, de ce 14 juillet. »

Et si cela ne vous a tout de même pas dissuadé, n’oubliez pas, avant tout achat, il est recommandé de consulter les étiquettes situées sur les emballages des produits, car celles-ci précisent la catégorie de l’artifice.