Strasbourg: C’est quoi cette rue où des voitures laissent leur place à des terrasses vertes et citoyennes?

URBANISME La piétonnisation étant désormais instaurée dans la rue du Jeu-des-Enfants, place aux chantiers verts et collectifs…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: C’est quoi cette rue où des voitures laissent leur place à des terrasses vertes et citoyennes?

Strasbourg: C’est quoi cette rue où des voitures laissent leur place à des terrasses vertes et citoyennes? — A. Ighirri / 20 Minutes

  • Devenue piétonne ce vendredi, la rue du Jeu-des-Enfants au centre-ville de Strasbourg va être transformée.
  • Végétalisation, terrasses et œuvres de street art… A quoi va ressembler cette nouvelle rue, inaugurée le 24 juin ?

C’est officiel depuis ce vendredi matin : la rue du Jeu-des-Enfants, en plein centre-ville de Strasbourg, est piétonne. Alors jusque-là rien de révolutionnaire vous nous direz. Sauf que ce n’est là que le début de sa mue.

Jusqu’au 24 juin, date retenue pour son inauguration, l’association des commerçants de la rue du Jeu-des-Enfants va chapeauter les travaux d’aménagements. Avec un but précis : faire venir et s’arrêter les passants dans une rue peu empruntée aujourd’hui parce que peu mise en valeur. « On veut que les gens viennent s’y fixer, y sortir », résume l’adjoint de quartier, en charge du commerce par ailleurs, Paul Meyer.

Ainsi, en plus des terrasses commerciales classiques (de restaurants, par exemple, avec notamment l’ouverture d’une brasserie street art), chaque enseigne pourra utiliser une partie de la rue pour y aménager un espace extérieur, avec fausse herbe, plantes ou encore mobilier urbain en matière recyclée. Un salon de beauté, par exemple, pourra donc faire son petit jardin devant sa boutique.

Il en sera de même sur la place au croisement de la rue du Jeu-des-Enfants et la place de l’Homme-de-Fer, en face de la brasserie Europ’café : le stationnement (déjà non autorisé) des deux roues sera remplacé par une place plus verdoyante où les poubelles prendront la forme de pot de fleurs entre autres.

>> A lire aussi: Il a inventé les «chapotelets» pour fleurir les poteaux de rue des villes

De quoi permettre à l’actuelle rue, franchement terne, d’être davantage végétalisée. Et à la population de se réapproprier cet espace en transformant aussi ces espaces, ces petits jardins, en terrasses citoyennes ouvertes à tous. « Vous avez envie de pique-niquer mais vous n’avez pas de jardin chez vous. Eh bien vous pouvez venir le faire ici », sourit Paul Meyer.

Mais la rue ne virera pas qu’au vert. Elle prendra bien d’autres couleurs grâce à plusieurs œuvres de street art sur les façades des bâtiments et la mise en couleur du sol. Un projet inspiré d’autres grandes villes européennes, à l’instar d’Amsterdam et sa rue Wijdesteeg, citée en exemple par l’adjoint.

Encourager les particuliers à avoir la main verte en ville est une initiative qui fleurit un peu partout en France sous des formes multiples. De ces terrasses vertes et citoyennes à Strasbourg, aux permis de végétaliser comme à Paris ou Rennes, en passant par Bordeaux qui  propose aux propriétaires de desceller des pavés ou creuser le bitume pour qu’il puisse végétaliser leurs façades.