Strasbourg: La vignette résident sur le pare-brise vit ses derniers jours

STATIONNEMENT Le titre résidant, qui concerne 10.000 Strasbourgeois, (dont 2.500 dans l'hypercentre) est à présent dématérialisé. Il ne sera plus nécessaire de l’apposer sur le pare-brise, une bonne nouvelle pour les usagers?…

Gilles Varela

— 

Le stationnement payant en surface sera privatisé en 2018 à Paris

Le stationnement payant en surface sera privatisé en 2018 à Paris — DURAND FLORENCE/SIPA

  • Le stationnement résident est dématérialisé, les vignettes sur le pare-brise ne seront bientôt plus nécessaires
  • Que pensent des usagers de cette nouvelle mesure ?

La vignette c’est « niet », maintenant ça se passe sur Internet. Fini la queue au guichet du service stationnement de la ville. Fini d’attendre un courrier qui n’arrive pas assez vite. Fini la nouvelle vignette oubliée au fond de la boîte à gant. Dans le cadre de la modernisation du forfait mensuel et pour faciliter les choses, le titre de résident est à présent dématérialisé. Il n’y aura plus besoin d’apposer la vignette sur le pare-brise du véhicule.

Une bonne nouvelle pour les 10.000 automobilistes strasbourgeois qui utilisent le stationnement résident et qui voyaient, avec les années, les « patchs » en tout genre envahir leur pare-brise, au risque de ne plus y voir grand-chose. Péages Suisse, Crit’air, résident, assurance, cette initiative devrait aider à faire un peu le ménage… « Ça évite surtout toute cette paperasse, de devoir se déplacer et de se prendre la tête avec l’étui en plastique qui fondait au soleil ou se craquelait en hiver », affirme Alain au volant de sa voiture.

>> A lire aussi : Votre voiture en stationnement fait l’objet de toutes les attentions

Une vraie nouveauté

Et c’est une vraie nouveauté, même si il est vrai que jusqu’à présent, il était déjà possible de payer son forfait mensuel sur Internet. Problème, celui-ci était envoyé par courrier, ce qui prenait du temps et plaçait les retardataires en infraction. A présent, l’achat en ligne entraîne automatiquement l’activation des droits. Et « dans un délai d’une heure maximum », affirme la ville. « C’est super, se réjouit Marc. J’ai déjà à deux reprises oublier d’apposer la nouvelle vignette. Pendant quatre jours, j’ai pris des prunes alors que j’étais « administrativement » en règle. »

A condition de s’être inscrit au préalable sur le site de la ville… Et c’est bien ce qui ennuie Nathalie, « automobiliste suspicieuse », qui n’est pas « friande de laisser trop de données personnelles sur Internet : C’est certainement plus rapide, plus pratique, mais toutes ces données doivent bien être collectées quelque part… et ça veut dire que cela sera plus facile encore de nous verbaliser. » Un avis que n’est pas loin de partager Abel : « J’aime bien le facteur humain, qui laisse une petite chance à l’indulgence ou la chance. Trop de neige sur le pare-brise et hop, le stationnement est gratuit. Et il y avait parfois des agents qui laissaient passer pour trois jours de retard dans son renouvellement. Avec ce contrôle, il va falloir qu’ils fassent du rendement s’ils ne veulent pas perdre leur job… »

>> A lire aussi : Quand vous stationnez, vous êtes observés mais c'est pour la bonne cause

Techniquement, le contrôle sera réalisé grâce à l’immatriculation du véhicule et les agents seront équipés de terminaux qui leur permettront d’accéder à une base de données, pour voir si tout est en règle.

Quoi qu’il en soit, pas de panique. Pour les habitués du guichet ou les allergiques à l’informatique, il sera toujours possible de se présenter au service du stationnement de la ville pour acheter ses titres, ses forfaits, faire son renouvellement.