Football: Festival offensif du Racing contre Ajaccio, Strasbourg s'offre la deuxième place de Ligue 2

SPORT Le Racing club de Strasbourg s’est imposé au stade de la Meinau lundi face à l'AC Ajaccio (4-2)…

Alexia Ighirri

— 

Grâce notamment à un doublé de Khalid Boutaïb, le Racing club de Strasbourg s’est imposé au stade de la Meinau lundi face à l'AC Ajaccio (4-2)…

Grâce notamment à un doublé de Khalid Boutaïb, le Racing club de Strasbourg s’est imposé au stade de la Meinau lundi face à l'AC Ajaccio (4-2)… — G. Varela / 20 Minutes

La belle opération pour le Racing. En s’imposant face à l’AC Ajaccio (4-2) sur la pelouse de la Meinau, Strasbourg s’est emparé de la deuxième place de Ligue 2, avec plus que jamais la montée en Ligue 1 dans le viseur.

Liénard ne sait pas marquer de buts simples. Quand Dimitri Liénard met la balle au fond des filets, c’est toujours assez remarquable. Celui qui nous avait habitués à nous régaler sur coups francs a, cette fois, enchaîné passement de jambes (qui a envoyé son défenseur dire bonjour au voisin) et frappe enroulée. Du pied droit s’il vous plaît !

Le joueur nous a encore démontré qu’il était habile des deux pieds quand à la 65e minute, il s’est amusé à se présenter au point de corner… en jonglant, tranquillou.

Mais où s’arrêtera Boutaïb ? Et un doublé dans la besace du goleador marocain, un ! Khalid Boutaïb a marqué son 16e et 17e but. Meilleur buteur du Racing, il est le deuxième buteur de Ligue 2. C’est tout logiquement que le public lui a offert une standing ovation à sa sortie.

Et il n’est pas le seul attaquant à avoir faim : Baptiste Guillaume y est allé de son but à la 66e, Stéphane Bahoken – qui avait remplacé le Belge- a tapé la transversale une dizaine de minutes plus tard.

Un Racing à réaction. Comme à Reims, une semaine plus tôt, Strasbourg a été mené. A la 15e minute, Ajaccio a ouvert la marque par Madri. Pour mieux répliquer deux minutes plus tard grâce à Dimitri Liénard. Et la machine offensive était alors lancée. « On a eu un petit peu de mal à entrer dans le match, a reconnu Stéphane Bahoken après le match. On a pris ce but, qui nous a réveillés je pense et qui nous a mis sur de bons rails. »

Un public qui y croit plus que jamais. On pourrait parler des supporters strasbourgeois à chaque match à domicile (voire à l’extérieur, quand plus d’un millier d’entre eux met l’ambiance à Reims par exemple). C’est un fait : le kop est splendide. Mais, lundi, c’est toute la Meinau qui resplendissait : quelque 24.238 personnes dans les tribunes, soit le record de la saison, ont bien compris l’enjeu en cette fin de saison. On vous assure que le « Aux armes » lancé plein poumon par le kop, et repris par les autres tribunes, avait de la gueule.