Il n’a pas supporté la liaison extraconjugale de sa femme et a commis l’irréparable. Un homme a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle mardi, pour avoir tué l’amant de sa femme,indique l’Est républicain.

Les faits remontent à août 2014, à Villers-le-Lac, dans le Doubs. Après avoir surpris son épouse chez son amant, l’homme arrive à enregistrer une discussion intime entre eux une dizaine de jours plus tard. Preuve en main, il profère des menaces, puis achète une scie et un couteau, détaille le quotidien lorrain. Quelques jours plus tard encore, il attend sa victime devant son domicile et lui administre 28 coups de couteau.

Les expertises psychiatriques ont dressé un portrait dépressif de l’accusé. Les jurés ont retenu la préméditation, et considéré qu’il y avait une altération du discernement au moment des faits.