Stationnement des biclous, vélos électriques… L’Eurométropole de Strasbourg donne un nouveau coup de pédale

TRANSPORTS L’agglomération strasbourgeoise va poursuivre ses expérimentations pour lever les freins à la pratique du vélo sur son territoire…

Alexia Ighirri

— 

Stationnement des vélos, vélos à assistance électriques... Nouveau coup de pédale de l'Eurométropole de Strasbourg(Illustration: nouveaux équipements pour garer les vélos sur deux niveaux dans le parking Austerlitz)

Stationnement des vélos, vélos à assistance électriques... Nouveau coup de pédale de l'Eurométropole de Strasbourg(Illustration: nouveaux équipements pour garer les vélos sur deux niveaux dans le parking Austerlitz) — Varela

L’Eurométropole de Strasbourg veut éviter le coup de pompe. Bien que maillot jaune de la petite reine et forte du succès de son système de location Vélhop, l’agglomération entend poursuivre ses efforts de promotion de la pratique du vélo.

>> A lire aussi: Avec un nouveau plan vélo, Strasbourg peut-elle devenir championne du monde de la petite reine?

Elle veut pour cela lever quelques-uns des freins à ce mode de déplacement. Des expérimentations seront présentées vendredi, en conseil de l’Eurométropole dans le cadre d’une délibération sur l’exploitation du système Vélhop, visant à surmonter ces obstacles.

Des places supplémentaires dans les parkings

D’abord, celui de la crainte du vol de vélo. Comment ? En augmentant la capacité d’accueil du stationnement vélo dans les parkings en ouvrage sous vidéosurveillance. Dans les jours et semaines à venir, 350 nouvelles places vont être ainsi mises à disposition – dont une quinzaine pour les vélos à assistance électrique (VAE)- dans le parking voiture Tanneurs et 380 places vont être créées dans le parking Sainte Aurélie.

Ce qui, par la même occasion, permettra peut-être aussi de désengorger les arceaux de la place de la gare, pris d’assaut chaque jour. D’autant que les usagers eurométropolitains de ce parking en 2017 bénéficieront d’une année de gratuité et une partie du local devra être destinée à des services annexes, comme la petite réparation de sa bicyclette par exemple.

Multiplication des vélos électriques en test

Autre expérimentation qui va, elle, se poursuivre et s’intensifier : celle sur les vélos à assistance électrique. Une première phase de test a été lancée auprès de cyclistes volontaires il y a quelques années avec un nombre limité de VAE. Pour promouvoir l’usage du vélo sur une plus longue distance – de cinq à une quinzaine de kilomètres, ce qui pourrait notamment intéresser les habitants de la première couronne de l’agglomération -, la collectivité veut passer à l’étape supérieure. Et permettre de multiplier le nombre de VAE disponibles en test passant d’une flotte de 50 à 150 voire 250 vélos.

Le particulier pourra tester le deux-roues sur une durée maximale de six mois pour 49 euros les trois premiers mois (puis 102 euros les trois derniers) sur tout le périmètre de l’Eurométropole, les cinq nouvelles communes de la communauté de communes des Châteaux inclus.