Un vélib parisien retrouvé retapé dans les rues de Strasbourg

INSOLITE Complètement retapé et repeint en vert et or, un Vélib' a été repéré par un blogueur alsacien dans les rues de Strasbourg. Comment ce vélo en libre-service parisien y est-il arrivé ? Mystère…

B.P.

— 

Rebaptisé "green hornet", ce velib repeint vert et or a-t-il fait le trajet entre Paris et Strasbourg à la forces des jambes de son nouveau "propriétaire" ?

Rebaptisé "green hornet", ce velib repeint vert et or a-t-il fait le trajet entre Paris et Strasbourg à la forces des jambes de son nouveau "propriétaire" ? — G. Delattre / I Bike Strasbourg.

L’observation demande un œil éclairé. Repéré à Schiltigheim, dans le nord de la métropole strasbourgeoise, le vélo, vert et or, ne passe certes pas inaperçu. Mais pour remarquer son rôle initial, il faut s’approcher un peu. Derrière le blog I Bike Strasbourg, Grégory Delattre ne l’a pas manqué. Il en a fait le récit dans une publication, mercredi.

>> A lire aussi : «Je veux mettre en place Vélib’ dans les 131 villes de la Métropole du Grand Paris», affirme Patrick Ollier

Un vélo retapé, en couleurs et avec un compteur

Photos à l’appui, ce cycliste alsacien raconte la présence impromptue d’un Vélib' ( objet fréquemment dégradé à Paris) dans les rues de la capitale de l’Europe, repérable par l’appendice qui permet à la base de le fixer à la borne. Son nouveau « propriétaire » semble s’être fait plaisir, en peignant la bicyclette en couleurs, en découpant son garde-boue arrière, et en ajoutant même un compteur.

>> A lire aussi : Paris: Tu casses un vélib? Tu le répares

Renommé « Green hornet » et marqué désormais du numéro 67 (celui du département du Bas-Rhin), comment ce vélo en libre-service parisien a-t-il débarqué en terre strasbourgeoise ? La curiosité reste à éclaircir… En attendant, « ce vélo, bien public, est volé et détourné de son utilisation première qui se veut collective », regrette Grégory Delattre.

Mots-clés :