Alsace: Des stages de déradicalisation mis en place dans toute la région à la rentrée

JUSTICE Le dispositif destiné aux personnes poursuivies pour des infractions en lien avec l’islam radical est expérimenté à Mulhouse depuis septembre 2015…

Alexia Ighirri

— 

Capture d'écran de la vidéo "Stop djihadisme" publiée fin janvier par le gouvernement pour dissuader les candidats au djihad.

Capture d'écran de la vidéo "Stop djihadisme" publiée fin janvier par le gouvernement pour dissuader les candidats au djihad. — Gourvenement / Dailymotion

L’expérimentation a commencé en septembre 2015 à Mulhouse. Un an après, les stages de déradicalisation seront étendus à toute la région annonce France Bleu Alsace, une région qui reste très touchée par le phénomène jihadiste.

En attendant leur généralisation à toute l’Alsace, ces stages – proposé par le tribunal aux personnes poursuivies pour des infractions en lien avec l’islam radical, à l’exception des actes terroristes — seront mis en place dans les semaines à venir à Colmar.

>> A lire aussi: Comment les autorités vont-elles déradicaliser les jeunes tentés par le djihad?

Onze personnes ont déjà ou sont en train de suivre ces stages à Mulhouse, a indiqué le procureur de la République de Mulhouse, Dominique Alzéari, au micro de France Bleu Alsace.

Le stage, qui dure en moyenne entre deux et trois mois, se divise en quatre phases : faire le diagnostic, rétablir le lien social, contrer le discours radical et favoriser la réinsertion.