Strasbourg, le 23 mars 2013. - Kyle Weems, auteur de 35 points, félicité par le président de la SIG Martial Bellon. Strasbourg se qualifie pour les demi-finales de l'Eurocoupe en éliminant Nizhny Novgorod (85-94, 91-91 ap.).
Strasbourg, le 23 mars 2013. - Kyle Weems, auteur de 35 points, félicité par le président de la SIG Martial Bellon. Strasbourg se qualifie pour les demi-finales de l'Eurocoupe en éliminant Nizhny Novgorod (85-94, 91-91 ap.). - G. Varela / 20 Minutes

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

STRASBOURG - NIZHNY NOVGOROD

16-24, 16-21 (32-45), 18-19 (50-64), 15-10 (65-74), 12-12 (77-86), 14-5 (91-91)


Merci à toutes et à tous d'avoir suivi cette rencontre à rebondissements! Bonne soirée à très bientôt.


FIN: Hé oui, au basket, on peut faire un match nul. Celui-ci qualifie la SIG pour sa première demi-finale européenne de son histoire. Son adversaire? Les Italiens de Trente qui se sont imposés pour la deuxième fois face à Milan (79-92).

 


FIN : Tour d’honneur pour les Strasbourgeois. Les spectateurs du Rhenus sont tous debout. Et ils sont nombreux à avoir le cœur qui bat encore très fort.
50e: La Marseillaise retentit alors que Weems claque un dernier dunk (91-91). LA SIG EST EN DEMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE
50e: Campbell convertit ses deux lancers francs (89-91).
50e: Mardy Collins lève les bras au ciel. Son 3 points va offrir à la SIG une demie d'Eurocoupe à 17 secondes du buzzer. (87-91)
49e: Deux lancers pour Novgorod après une antisportive. Ivlev réussit le premier... Le deuxième... La possession russe qui suit ne donne rien. OUF (84-91)
49e: Ballon mal géré par Fofana en attaque qui le balance derrière lui, Rudd file au panier (84-89).
48e: Lacombe aux lancers francs et c'est du 1/2 (84-86)

Nanterre est derrière la SIG.

 


47e: L'interception de Fofana...

47e: DITES 33, MONSIEUR WEEMS!!! 33 points pour l'artilleur strasbourgeois après ce 3 points, le Rhenus est debout et la samba résonne... (83-86)

 


 


46e: Le rebond offensif de Beaubois, le tir à 3 points de Weems qui fait espérer beaucoup mais ne termine pas dans le filet mais deux lancers pour Lacombe... DEUX SUR DEUX POUR PAULO!!: (80-86)
46e: Grosse défense de Weems et dans la raquette russe, c'est Collins qui va bénéficier de deux lancers francs. Cinquième faute pour Antonov et un point de plus pour la SIG. (78-86).
45e: Deuxième prolongation après le shoot raté de Collins!!!!
45e: Rudd «climatise» le Rhenus avec un 3 points à 4 secondes de la fin de la prolongation (77-86).
45e: La réponse de Beaubois (77-83).
45e: Bronca pour l'attaque russe... Mais Antonov arme un 3 points. FILET. (75-83)

 


45e: Collins qui ramène la SIG à -5 et la rapproche de la demi-finale d'Eurocoupe...
44e: Beaubois qui dribble, qui dribble, qui dribble et qui finit en sandwich entre deux Russes est sanctionné d'une faute offensive. #Oups
43e: Fofana aux lancers francs. Réussi. Raté mais à relancer. Et réussi! (73-80)
43e: BIM! Rudd qui claque un tir primé et fait redescendre la température du Rhenus de quelques degrés. (71-80)
43e: Beaubois passe à Weems qui éjecte dans la foulée pour Leloup, seul, sous le cercle. (71-77)

 


41e: Weems poursuit sa série (69-75). Il en est à 30 points.
41e: Strasbourg commence la prolongation avec un shoot réussi de Weems (67-74).

 


QT4: 65-74. PROLONGATION DE 5 MINUTES!
40e: La dernière attaque de la SIG menée par Beaubois échoue.
40e: LE CONTRE RUDD SUR BEAUBOIS!!!!!!! Un «tomar» qui vient arrêté sa contre-attaque. Il reste 21 secondes...

 


38e: Un trois points russe ne fait pas s'asseoir le Rhenus qui pousse ses joueurs (63-72) et Weems, encore lui, vient ajouter 2 points (65-72).
38e: Weems colle un 3 points (63-69)!!!!
38e: Fofana qui remet ça et c'est -7 (60-67).
37e: WEEMS PERMET A LA SIG DE REVENIR A -9!!!!!!! (58-67)
36e: Rudd qui joue au bûcheron russe dans la raquette strasbourgeoise et casse sa scie en ratant la cible.
35e: Perte de balle russe, Des Jetzt geht's los sont crachés par les enceintes du Rhenus mais pas suivi par un panier strasbourgeois.
35e: Le réveil de Strasbourg? Pas encore. Une défense qui récupère le ballon mais une attaque qui patine malgré un rebond offensif.

34e: Une possession russe mise en échec et Beaubois qui cloue un 2 points. -11! (56-67)

 


34e: Weems déclenche la musique de Star Wars en marquant un 2 points (54-67). La force va-t-elle être avec la SIG?
32e: Derrière Ivlev ne manque pas la cible même à 9m (52-67).
32e: Superbe défense de Fofana sur Rudd mais un marché de Lacombe ne permet pas de la bonifier.
30e: Le quatrième quart commence. On a besoin de toi The Big Lebowski, toi le spécialiste du russe blanc...
Jeff Bridges boit un russe blanc dans
Jeff Bridges boit un russe blanc dans - The Big Lebowski

 


QT3: 50-64
30e: Juste avant le buzzer, la tentative longue distance de Weems échoue.
29e: La SIG gâche des lancers francs avec Bangaly Fofana, 1 réussi sur ses 4 dernières tentatives (48-63). 
28e: Weems maintient un peu d'espoir avec un 3 points. (45-60)
27e: OOOHHHHHHHHHHHHHH! Et les Russes n'ont pas besoin de beaucoup d'aide. Khvostov lâche un 3 points à 10m et bim avec la planche, c'est dedans. (42-60)
27e: La SIG se fait emmener à la fin de la possession… «En plus, on les aide», entend-on dans le Rhenus.
26e: Campbell rate son 3 points, Rudd met le sien (42-57)
25e: -12 après le tir de Weems. (40-52)
25e: Superbe action russe qui mérite un bonus tant elle était belle grâce à son jeu de passes (38-52).

24e: Il faut faire mentir cette théorie...

 


24e: BIM, BAM, BEAUBOIS! Le trois points du Strasbourgeois après un petit pas en arrière. (38-50)
23e: Les Russes perdent des balles et sortent les mains pour faire des fautes.
23e: Collins servit par Weems permet à la SIG de recoller un peu (36-50).
22e: Baburin refroidit encore un peu plus le Rhenus d'un tir primé (32-48).
21e: Début du troisième quart-temps. Et un tir raté de la SIG et la troisième faute de Beaubois.

Mi-temps: Voici ce qu'on attend de la SIG en deuxième période. #supernova

 


 


Mi-temps: L'adresse de la SIG avait été "irréelle" à Novgorod, dixit Vincent Collet, ce soir, elles est absente: 42% à 2 points, 25% à 3 points. En face, les Russes enquillent à 71% à 2 points et 50% aux tirs primés.

 


 


MT: 32-45
20e: Antonov colle un 2 points extérieur sur la tête de Duport et le buzzer retentit (32-45).
20e: Les deux lancers francs réussis par Campbell remplacent la frustration du dunk de Weems (32-43).

20e: Nouveau contre de Fofana. Là, le public strasbourgeois rugit. Encore plus sur le dunk de Weems mais une faute russe juste avant l'annule...

 


20e: Weems met un peu de beaume au coeur au public strasbourgeois avec un 3 points. (30-43)
19e: Le contre de Fofana déclenche quelques «oh oui», le marché russe ensuite des applaudissements. (27-43)
19e: Le Rhenus est glacé par la prestation russe.
18e: L'écart grimpe en faveur des Russes grâce Ivlev, ce sont des montagnes... (27-41)

17e : Ça, c’était avant que Beaubois ne prenne feu.

 


16e: Il s'assoit aussi vite après le tir à points russes et se relève après le shoot longue distance de Beaubois!!! (27-37)
16e: Le Rhenus est debout après le tir primé de Beaubois... (24-34)

 


16e: Allez assis toi le banc russe!!! Sur un shoot à 3 points, le banc du Nizhny Novgorod s'est levé et immédiatement assis après la tentative ratée.
15e: Mahalbasic en rajoute deux de plus et le tir primé de Weems s'écrase sur l'arceau (21-32).
14e: OUCH! Les Russes viennent d'atteindre les 9 points d'avance sur deux lancers francs (21-30)
14e: Duport tente de la jouer serpent en s'enroulant sur son défenseur, le boa ne marque pas.
13e: Quatre attaques ratées de Strasbourg, quatre rebonds offensifs et Duport permet finalement à l'arrache à la SIG de revenir à -5 (21-26).
11e: Oh la merveilleuse contre attaque strasbourgeoise!!! Une interception sur une grosse défense de Lacombe et Duport, une cavalcade de Lacombe et Collins et l'Américain s'offre un panier et une faute convertie (19-26)

QT1: 16-24

 


10e: Les Russes mènent de 8 points et encore ils gâchent des munitions aux lancers francs.
8e: WEEMS EST CHAUD! Nouveau deux points du Strasbourgeois d'un lay up (16-19).

 


6e: Lacombe puis Fofana sous le cercle permettent à la SIG de revenir à -2 (12-14).
5e: Khvostov et Baburin claquent deux trois points et les Russes prennent six points d'avance (8-14).
3e: Superbe passe de Campbell pour Fofana dans la peinture. Le géant strasbourgeois seul face au cercle set marque se rate. Pas grave, il a le rebond offensif et dunke. (8-8)
2e: Interception strasbourgeoise et Kyle Weems vient déposer un trois points dans le panier russe. Weems, Monsieur! (6-4)
1re:  Weems répond au premier panier russe. (2-2)
1re: Et c'est parti!

20h00: Les fans de la SIG sont plus confiants que leurs joueurs.

>> A lire: Avec 9 points d'avance, Strasbourg ne veut pas jouer à la roulette russe en Eurocoupe

 


20h00: Le cinq de départ strasbourgeois Collins, Beaubois, Campbell, Fofana et Weems.

 


19h59: Bien sûr comme dans tous nos lives, n'hésitez pas à poster vos commentaires.
19h57: La SIG possède un court avantage de neuf points avant ce match retour face à Nizhny Novgorod. En cas de qualification de l'une ou l'autre équipe, l'adversaire sera italien soit Milan soitTrente qui a gagné le match aller de 10 points.
19h56: La présence de tout ce petit monde n'a pas fait avancer la situation de Vincent Collet. Mais la Fédération et la SIG (dès novembre) lui ont proposé de prolonger à la tête des Bleus après les Jeux et à Strasbourg.
19h56: Le Rhenus est «the place to be» pour les dirigeants du sport français,ce soir, avec Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports, Jean-Pierre Siutat, président de la FFB et Alain Béral, son homologue de la LNB... Et on vous dit pas tous les politiques locaux.
19h55: Bonsoir à toutes et à tous. Ravi de vous retrouver pour cette grande soirée basket! Un match qui peut devenir historique pour Strasbourg en cas de qualification pour les demies de l'Eurocoupe.

Neuf points, c’est l’avance de la SIG avant ce quart de finale retour d’Eurocoupe contre le Nizhny Novgorod, ce mercredi au Rhenus. Un écart qui n’incite pas les Strasbourgeois à vendre la peau de l’ours russe avant de l’avoir définitivement éliminé. « En trois tirs à trois points, ils peuvent être revenus, souligne Vincent Collet, le coach de la SIG, et quand on sait la vitesse où ils peuvent les mettre. »

Pour Strasbourg, ce match peut être historique car le club n’a encore jamais atteint une demi-finale européenne. Et la France attend sa première demie de C2 depuis 15 ans.

Parce que Strasbourg ne peut pas être une capitale européenne sans rayonner en Coupe d'Europe, venez suivre SIG-Nizhny Novgorod en live comme-à-la-maison à partir de 19h55.


Mots-clés :