Le Pass'Alsace.
Le Pass'Alsace. - G. Varela / 20 Minutes

Elle l’a initié, expérimenté, et maintenant elle va le confier. L’Agence de développement touristique du Bas-Rhin (ADT67) avait en avril 2014 lancé le projet d’un pass de trois jours. Cette carte prépayée permet aux touristes de profiter des grands sites touristiques alsaciens à moindre coût, mais aussi et surtout les incite à prolonger leur séjour et à revenir en Alsace. ADT67 va prochainement céder son concept à une société privée, Otipass.

Si le nombre de ventes, les bénéfices pour les professionnels, l’emploi et la création de réseaux du Pass’Alsace témoignent, selon le président de l’ADT Vincent Debes du succès de l’opération, « le pari gagné » doit se pérenniser. L’ADT « n’est pas une structure commerciale, elle n’a pas vocation à développer une activité marchande mais bien d’inciter les visiteurs à être toujours plus nombreux dans la région et de promouvoir le tourisme par la mise en œuvre de la politique touristique départementale », a souligné Vincent Debes.

Développer le site Web et toucher les touristes étrangers

C’est donc dans un souci de développement que l’ADT passe les commandes à une société privée, Optipass. Et son PDG, Philippe Rousselet, compte bien augmenter le nombre de Pass’Alsace vendus. De 2.110 ventes en 2015, l’objectif est dans les deux à trois ans, selon le PDG, d’atteindre les 10.000 pass pour que le projet soit économiquement fiable et rentable.

Otipass a pour principaux leviers le développement du site Web et les réseaux sociaux ce qui permettrait notamment d’atteindre plus encore les touristes étrangers, trop peu utilisateurs du pass. Le trafic sur le site ne représente que 15 à 20 % des achats, contre plus de 50 % sur son équivalent parisien.

Une application

Autre moyen de développement, l’application mobile Otipass Alsace. Pour l’instant disponible pour la plateforme Androïd, elle le sera bientôt sur Apple. L’application est à la fois un guide touristique et un carnet de route numérique. Elle permet à son utilisateur de visualiser l’ensemble des partenaires du Pass’Alsace et d’obtenir des informations sur chacun d’eux sans connexion internet après le premier téléchargement.

Multiplier les points de ventes

Autre priorité, multiplier les points de ventes, favoriser d’autres circuits de distribution comme les agences de voyages, les gîtes, les chambres d’hôtes mais aussi continuer à développer le réseau. D’ailleurs, de nouveaux partenaires sont de l’aventure cette année dont notamment Batorama qui devient un partenaire à part entière, portant à 42 le nombre total de sites ou de lieux accessibles sur la carte.

Enfin, les nouveaux Mini Pass’Alsace apparus en 2015 (24h et 48h) ainsi que le Pass hiver à 30 euros seront déclinés avec une nouvelle tarification pour les enfants.

Mots-clés :