Lorient célèbre son succès en 8e de finale de Coupe de France face aux amateurs de Sarre-Union (0-4).
Lorient célèbre son succès en 8e de finale de Coupe de France face aux amateurs de Sarre-Union (0-4). - AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Sarre-Union est tombé sur un trop gros poisson en 8e de finale de Coupe France, mercredi. Les Alsaciens ont chuté face aux merlus lorientais (0-4). Le score est sévère au vu de la première période mais il illustre la différence qui existe entre le 14e de Ligue 1 et le dernier de CFA.

Quatre occasions pour Sarre-Union en dix minutes

Car Sarre-Union a fait illusion en première période avec Vianney Schermann (20e, 29e) et Jean-Philippe Djé (22e, 28e). « On a eu de la chance d’atteindre la mi-temps à 0-0 », reconnaît l’attaquant lorientais Benjamin Jeannot. « On va avoir des regrets au réveil », concède le milieu de Sarre-Union Thomas Zerbini. En effet, les Alsaciens ont rivalisé avec le club de L1 pendant cinquante minutes avant une absence coupable.

 

Car les Bretons ne voulaient « pas être dans leur canapé au prochain tour », dixit Sylvain Ripoll, leur coach. Alors ils ont disputé tous les ballons alors que Sarre-Union s’est arrêté de jouer quelques secondes à la 51e. Après une parade du portier bas-rhinois Koray Ozcan sur Benjamin Moukandjo, la défense stoppe son pressing et lève les bras pour signaler un hors-jeu. Existait-il ? « J’espère car sinon, je vais avoir encore plus de regrets », avoue Yann Schneider, le défenseur et capitaine de l’USSU. Derrière, Maxime Barthelmé centre pour Benjamin Jeannot, qui, seul dans la surface, ouvre le score.

« Lorient, c’est classe »

Ensuite Sarre-Union a tenté de revenir via notamment une tentative de lob de Yann Benedick. « J’ai essayé. Ça pouvait être le geste des 8es de finale. Celui qui nous permettait de rêver. » Malheureusement sa balle ne trouve pas le cadre. Et à force de vouloir recoller, Sarre-Union se découvre, fatigue et Lorient s’engouffre pour inscrire trois autres buts par Moryke Fofana (75e), Maxime Barthelmé (82e) et Benjamin Jeannot (90e).

« Il était important d’être humble en venant ici. Car si on prend de haut une équipe inférieure, on tombe de haut. Gagner 4-0, c'est une manière de les respecter », estime le double buteur lorientais Benjamin Jeannot. Les joueurs de Sarre-Union apprécient. « Lorient, c’est classe, lance Thomas Zerbini. Ils nous ont pris au sérieux, félicité. » Le milieu repart avec le maillot du défenseur Zargo Touré.

Les Alsaciens promettent de se consacrer désormais « à 2.000 % au maintien en CFA », dixit Yann Schneider, et regarderont depuis leur canapé les quarts de finale de Coupe de France auxquels participeront les Lorientais.

Mots-clés :