Illustration de billets d'Euros. Lyon, le 29 décembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Illustration de billets d'Euros. Lyon, le 29 décembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES - C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Dans un communiqué, le Conseil départemental du Bas-Rhin indique qu’ils ont adopté ce vendredi 5 février une proposition qui conditionne le versement du Revenu de solidarité active (RSA) à sept heures hebdomadaires de bénévolat. « Si la partie « revenu et solidarité » est aujourd’hui confortée, force est de constater que le volet « retour à l’emploi » n’a pas, tant s’en faut, atteint ses objectifs », ironise le communiqué.

Le nombre d'allocataires ne cesse de croître

Pour financer le versement de l’allocation, « le Conseil départemental du Haut-Rhin mobilisera en 2016 près de 100 millions d’euros. La Collectivité consacrera également 10 millions d’euros supplémentaires à la politique d’insertion, à travers notamment le financement d’emplois aidés et de mesures d’accompagnement ». Le Conseil départemental du Haut-Rhin ajoute que « ces politiques ont toutefois leurs propres limites et ne peuvent aujourd’hui suffire face à la réalité des enjeux économiques mais aussi sociaux. Le nombre d’allocataires ne cesse de croître et le RSA est injustement perçu comme une forme d’assistanat par nos concitoyens. En outre, de nombreux freins culturels mais aussi réglementaires définis par l’Etat empêchent les évolutions et l’adaptation aux réalités du terrain. »

Au service d'associations, de collectivités locales...

Le département assure prendre ses responsabilités, « dans le champ qui lui incombe, celui de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA », et que le versement sera conditionné à sept heures de bénévolat au service d’associations, de collectivités locales, de maisons de retraite, d’établissement public.Pour Eric Straumann, Président du conseil départemental et Député, « A travers cette démarche volontariste et collective, qui mobilisera le tissu associatif et les collectivités locales, le Conseil départemental du Haut-Rhin veut replacer les bénéficiaires du RSA dans l’action et le changement. Il s’agit d’initier un cercle vertueux et de faire passer les allocataires du statut d’usager à celui de bénévole actif et reconnu. »

Un comité de pilotage sera chargé de définir le périmètre opérationnel et les conditions de mise en œuvre du nouveau dispositif. Il sera composé d’élus et pourra s’ouvrir à des représentants du monde associatif et des collectivités locales.

Mots-clés :