Via l'application pour smartphone, TellMyCity, les habitants de Schilitgheim peuvent faire remonter les problèmes de leur quotidien dans la ville.
Via l'application pour smartphone, TellMyCity, les habitants de Schilitgheim peuvent faire remonter les problèmes de leur quotidien dans la ville. - F. Hernandez / 20 Minutes

Jean-Marie Kutner est-il un geek ? Pas dit mais le maire de Schiltigheim use de son smartphone. Alors quand il peut « faciliter la vie » de ses concitoyens avec, il franchit le pas. « J’aime bien innover, voir ce qui se fait, reconnaît l’élu. C’est notre vocation d’être une ville laboratoire. »

>> A lire aussi : Pour payer son parcmètre, à Schiltigheim on sort son téléphone

Une troisième appli à l’été

La première application mise en service par Schiltigheim était TellMyCity qui permettait de faire remonter les problèmes du quotidien, en avril 2015. Depuis le début d’année, on peut payer les horodateurs de la ville via PayByPhone. Ces applis, Jean-Marie Kutner les a découvertes au salon des maires.


Et l’édile compte en proposer une nouvelle avant l’été : Fluicity. « C’est le “Facebook” de la ville, image Jean-Marie Kutner. Avec, le maire peut contacter les abonnés pour proposer des projets, des idées, demander des avis, partager une information. Les abonnés peuvent y répondre. »

TellMyCity en place à Bischheim

D’autres villes de l’agglomération regardent ce qui se fait à Schilick, assure l’élu. A Bischheim, Jean-Louis Hoerlé a mis en place TellMyCity. « Schiltigheim nous a devancés », avoue le maire. Pas question pour l’instant de proposer une autre application. « Sur TellMyCity, nous n’avons pas encore le rendement que j’en attends, reconnaît Jean-Louis Hoerlé. Peut-être a-t-on moins d’iPhone au m2 que dans d’autres villes ? Je veux permettre aux gens de se l’approprier et à nous de répondre aux demandes. Si on est contacté par quelqu’un une ou deux fois et qu’on ne répond pas, cette personne n’utilisera plus l’appli. »


Schlick a donc expérimenté TellMyCity en premier sur l’agglomération. D’aucuns disent aussi que Jean-Marie Kutner aime à prendre de vitesse Strasbourg et l’Eurométropole avec ces applications.

Mots-clés :