L'année du Singe débute le 8 février. Pour le Nouvel An chinois, l'Institut Confucius en Alsace propose des animations à Mulhouse, ce dimanche.
L'année du Singe débute le 8 février. Pour le Nouvel An chinois, l'Institut Confucius en Alsace propose des animations à Mulhouse, ce dimanche. - Holger Hollemann/AP/SIPA

En Chine, on ne passe pas du coq à l’âne mais de la chèvre au singe. Ce lundi, c’est le Nouvel An Chinois appelé aussi Fête du Printemps (Fête du Têt au Vietnam). Une nouvelle année débute avec un nouveau signe : le Singe.

Le Singe ? « Intelligent, travailleur, rusé »

« C’est une bonne année, explique Zhao Zonghong, directrice de l’Institut Confucius en Alsace. Le Singe est un signe auquel on attribue l’intelligence, le sens des affaires, l’humour, le goût des arts. Autres qualités, on dit que les Singes sont travailleurs, rusés. »

Le 8 février, c'est le Nouvel An chinois avec l'année du Singe. Défilé d'un dragon lors du carnaval de Strasbourg 2014. - Varela


Pour célébrer cette nouvelle année, l’Institut Confucius – 500 dans le monde dont 17 en France et qui « équivaut à l’Alliance française » selon Zhao Zonghong – organise trois opérations en Alsace.

>> Danse de la licorne.

Une semaine chinoise à Hoenheim

Dimanche, dans le cadre du salon Festivitas à Mulhouse, différentes animations pour le passage à la nouvelle année chinoise seront proposées : Danse de la licorne – « c’est très festif, c’est aussi une prière pour que l’année à venir soir prospère », explique Zhao Zonghong –, cérémonie du thé, défilé de costumes traditionnels, etc.


Quinze jours après la Fête du Printemps se tient la Fête des lanternes. Là, il faudra se rendre à Colmar où un dîner est prévu dans un restaurant.

Fin février, c’est la ville de Hoenheim qui mettra la Chine et l’année du Singe à l’honneur avec une semaine chinoise. Au programme : conférence, danses, concerts, ateliers de calligraphie, démonstrations de kung-fu, d’éventails, etc. L’Institut Confucius promet n défilé à Strasbourg en 2017 pour l’année du Coq.

Mots-clés :