Illustration: un bébé dans une maternité...
Illustration: un bébé dans une maternité... - SERGE POUZET/SIPA

« Un accouchement inopiné ? Un cas sur 100.000 et encore moins dans une ambulance », assure Michel*, un jeune pompier volontaire. Pourtant, lundi 1er février, peu après 4h du matin, le pompier âgé de 25 ans et infirmier de métier a été « bipé » chez lui pour intervenir sur l’accouchement imminent d’une jeune femme.

Celle-ci ayant perdu les eaux, le mari a pris la décision de la conduire directement à la caserne des pompiers, située à quelques centaines de mètres de chez eux.

>> A lire aussi : Elle photographie la douleur ou la joie des accouchements

La décision a alors été prise de la conduire au plus vite à la maternité d’Altkirch, située à une demi-heure de route environ. Trop tard.

Une journée de formation, aucune expérience et un simple kit

Dans l’ambulance, dix minutes à peine venaient de s’écouler lorsque l’envie pressante d’accoucher s’est fait ressentir, la tête de l’enfant commençant à apparaître. Michel, le futur papa et trois autres sapeurs pompiers n’ont eu pour autre choix que de se mettre sur le bas-côté de la route, à la sortie d’une voie rapide pour procéder à l’accouchement.

« Les parents étaient affolés. Ce n’est pas évident de faire confiance à des jeunes du même âge, inexpérimentés. J’ai bien suivi une petite formation théorique d’une journée avec une sage-femme pour apprendre les gestes de base en tant qu’infirmier sapeur-pompier volontaire, mais là, c’était du concret et les conditions étaient difficiles, avec la nuit et le matériel que nous avions, un simple kit d’accouchement », raconte Michel avec émotion.

Tout le monde va bien

Assisté par téléphone par un médecin du SAMU, Michel a mis au monde dans l’ambulance la petite Luna. « De toute façon, je n’avais pas le choix, nous n’avions pas de temps, il fallait faire quelque chose et le médecin m’a aiguillé par téléphone. C’est un travail d’équipe. »

Mercredi, Michel a téléphoné aux jeunes parents qui l’ont chaleureusement remercié.

*Le prénom a été modifié.

 

Mots-clés :