Des élus et des employés de la communauté de communes des Isles-sur-le-Doubs ont fouillé les poubelles abandonnées en ville et ont identifié seize personnes indélicates. (Illustration de la grève des éboueurs à Marseille)
Des élus et des employés de la communauté de communes des Isles-sur-le-Doubs ont fouillé les poubelles abandonnées en ville et ont identifié seize personnes indélicates. (Illustration de la grève des éboueurs à Marseille) - P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Elus et employés de la communauté de commune des Isles-sur-le-Doubs se sont salies les mains. Echaudés de trouver des sacs-poubelle déposées par des administrés un peu partout en ville – jusqu’à 1 m3 devant le bâtiment de la communauté de commune –, ils ont fouillé dans les détritus pour retrouver leurs propriétaires, rapporte L’Est Républicain.

Un nouveau système de ramassage des poubelles qui hérisse

Et les poubelles ont parlé : seize identités de mauvais trieurs ont été trouvées. Le maire de l’Isle-sur-le-Doubs (à 60 km au nord-est de Besançon) a décidé de porter plainte à la gendarmerie pour ces dépôts sauvages. L’amende peut atteindre les 500 euros.

Ces poubelles sont abandonnées ici et là par ces administrés car ceux-ci sont opposés au dispositif de redevance incitative mis en place par la communauté de commune pour le tri des déchets. Celle-ci loue des bacs dotés de puce et identifiables pour jeter le tout-venant avec un ramassage douze fois dans l’année, détaille le quotidien. Le reste des déchets doit être trié et apporté au point de recyclage. Ce que certains ne veulent pas entendre.

Mots-clés :