Le Ketch'Oh ! en dosette. Illustration.
Le Ketch'Oh ! en dosette. Illustration. - Idhéa

Il vient de l’Est et pas besoin de l’attraper au lasso. Le ketchup de la société Idhéa, baptisé ketch’Oh ! légumes, c’est du made in Alsace et il se retrouve sur de nombreuses tables de restaurant, dans les burgers ou comme en déco sur les assiettes.

 

Le Ketch’oh ! en dosettes et en squeeze - Idhea

 

Commercialisé depuis l’automne, le ketchup alsacien est destiné, comme indiqué sur son site, « aux adeptes du ketchup qui ont envie de renouveau ». Riche en fibres, il met de la couleur et de la saveur dans la cuisine. Si la société basée à Hochfelden dans le Bas-Rhin ne prétend pas se battre sur le même marché que son célèbre cousin à la tomate, Idhéa qui regroupe deux sociétés, La Case à épice et Saveurs et sauces, détient de l’or en bouteille. Et la société qui produit tout de même plus d’un milliard et demi de dosettes d’épices et diverses sauces par an pour l’ensemble du territoire sait de quoi elle parle

 

>> A lire aussi : Le Camion Qui Fume se hisse parmi les 10 meilleurs burgers du monde

 

Le Ketch’oh ! en dosettes et en squeeze - Idhea

 

Une opportunité

« Le secret pour la réussite des PME, c’est d’être réactif. Nous sommes partis d’un double constat, explique Marianne Fritz, la directrice. D’une part le Programme national nutrition santé recommande de manger plus de légumes et de saveurs différentes et d’autre part, les enseignes de burgers se développent et se multiplient. Même si le ketchup reste indétrônable, nous proposons une alternative. »

Le ketch’Oh ! C’est quoi ?

Si le condiment garde sa traditionnelle et caractéristique saveur aigre douce, la couleur et surtout le goût du Ketch’Oh ! est différente. Composé à 60 % de légumes, il se présente en quatre couleurs selon les légumes et les épices utilisés. Beaucoup plus riche en fibres que la tomate, la recette relève le tout par des épices qu’elle combine. D’orange clair pour la version à la carotte et au cumin, à l’orange soutenu pour la combinaison potiron et curry, en passant par le blanc pour le céleri et livèche, il passe au vert avec celui petit pois et menthe.

Pour l’instant, Idhéa emploie 110 personnes et ne fournit que les grossistes ou les industriels, comme pour le reste de l’ensemble de sa production. Mais vu l’intérêt des consommateurs, la société a décidé (normalement d’ici la fin février), de le vendre aux particuliers via son site Web sur lequel elle travaille, sous forme de dosettes, mais aussi en squeeze, une petite bouteille sur laquelle on peut appuyer comme pour la moutarde. Depuis son lancement, plus d’une dizaine de tonnes de Ketch’Oh ! a déjà été produite.

Mots-clés :