Serge Oehler, adjoint au maire en charge des sports, en pleine frappe, sur le nouveau terrain de baseball au Wacken. Strasbourg 19 01 2016.
Serge Oehler, adjoint au maire en charge des sports, en pleine frappe, sur le nouveau terrain de baseball au Wacken. Strasbourg 19 01 2016. - G. Varela / 20 Minutes
Lancer le diaporama

Situé au pied du Parlement Européen, le flambant neuf terrain de baseball peut surprendre, vu la confidentialité de cette discipline sportive dans la région. Gazon synthétique, « cage de batting » spécialement conçue pour les entraînements de lancés de balles avec machine, rien n’a été laissé au hasard et tout a été fait pour donner une nouvelle dimension à ce sport.

Réalisé par la ville en concertation avec les membres du club de baseball de Strasbourg, Outlaws baseball Strasbourg, cette nouvelle installation bénéficie d’une structure qui va permettre au Strasbourg Université Club de Strasbourg, dont le club de baseball dépend, de regrouper les diverses pratiques sportives de la section ALSH « Accueil de loisirs sans hébergement », mais aussi de sécuriser l’accueil des enfants, l’ensemble des activités étant regroupées sur un seul site.

>> A lire aussi : La mutation du quartier de la Robertsau

Un sport amené à se développer

Actuellement, le seul club de baseball de la ville compte déjà 110 licenciés, avec une équipe sénior qui monte en National 1. « Jusqu’à présent, l’équipe première jouait surtout dans le championnat allemand. Nous ne pouvions pas accéder à la Nationale 1 en France car nous n’avions pas de terrain homologué. C’est maintenant chose faite, et nous comptons sur ce nouveau terrain pour intéresser plus de jeunes au baseball et nous allons nous tourner vers les scolaires notamment », se réjouit Stéphanie Kuntz, joueuse et cadre du club.

Le sport en accès libre

Le site propose également deux nouveaux terrains de basket-ball en libre accès, accolés au terrain de Baseball. Les enfants de la section du centre de loisir du SUC pendant les vacances mais aussi durant le temps périscolaire, tous comme les enfants du quartier pourront ainsi s’initier et pratiquer de nouvelles disciplines sportives sans se disperser.

 

Ces nouvelles structures qui s’inscrivent dans un projet qui comprend déjà un club de pétanque, des terrains de foot, de tennis, des gymnases et un terrain d’athlétisme, le tout sur une superficie de 30 ha participent au renouveau du quartier. « En favorisant la diversité des activités sportives proposées au cœur de la ville tout en modernisant et en mettant aux normes les équipements existants, nous montrons notre attachement à renforcer la pratique sportive, notamment chez les enfants et les familles avec le libre accès pour certaines activités. Mais nous renforçons aussi l’attractivité du site situé à côté du futur centre d’affaires international du Wacken et donc de la ville, s’est félicité Alain Fontanel, adjoint au maire. C’est d’ailleurs une des raisons qui a pesé dans la balance lors de la décision de la société Adidas de venir au Wacken. »

Une étape dans la mutation du quartier

Attractivité, diversité, l’Île aux sports qui serait selon Serge Oehler, adjoint au maire en charge des sports, « le seul en France en plein cœur de ville » va continuer sa mutation avec la livraison en avril 2016 d’un club house pour les sections football et de grands vestiaires pour les scolaires, la rénovation du gymnase Jeanne d’Arc voué à la gymnastique (et pourquoi pas pour les entraînements de baseball en hiver) et la construction du gymnase de la Robertsau pour 2017.

Mots-clés :