02122015-STR-La police et l'armée dans les rues de Strasbourg pendant le marché de Noël. Contrôles pour les véhicules aux check points.
02122015-STR-La police et l'armée dans les rues de Strasbourg pendant le marché de Noël. Contrôles pour les véhicules aux check points. - G. Varela / 20 Minutes

La rumeur a été prise très au sérieux. Selon les Dernières Nouvelles d’Alsace, un risque d’attentat le 24 décembre à Strasbourg a mobilisé les forces de l’ordre, à tel point qu’un proche de Oumar Diaw (parti faire le djihad en Syrie en 2014), a été placé en garde à vue pendant seize heures où il a été interrogé par les enquêteurs de la DIPJ et de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), venus spécialement de Paris.

Le 18 décembre, la police avait reçu un renseignement évoquant le retour en France d’Oumar Diaw et dont l’intention était de commettre un attentat le dernier jour du marché de Noël. Plusieurs habitants du quartier du Marais à Schiltigheim où Oumar Diaw a grandi avaient contacté la police et cela avait été relayé sur les réseaux sociaux, précisent les DNA.

A lire aussi : Geneviève de Fontenay a vu des djihadistes à Schiltigheim

L’homme a été relâché sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre lui. Quant à Oumar Diaw, l’incertitude à son sujet est la plus grande.

 

 

Mots-clés :