Galette des rois de la boulangerie Les Délices de Belleville (54)
Galette des rois de la boulangerie Les Délices de Belleville (54) - Facebook

Quoi de mieux qu’un diamant, pour agrémenter une couronne ? Deux boulangers de Meurthe-et-Moselle promettent de glisser deux fois un diamant parmi les fèves des 800 galettes des rois qu’ils espèrent vendre.

Nicolas et Julie Lelut espèrent ainsi doper les ventes de leurs galettes vendues douze euros à l’occasion de l’Épiphanie. Les gourmands devront donc être attentifs à la forme de leur trouvaille.

Une valeur de 600 euros par diamant

Car pour éviter toute gloutonnerie malencontreuse, ce n’est pas exactement la pierre précieuse, mais une fève en forme de faux diamant qui sera glissée dans les deux galettes lauréates. Statistiquement, chaque acheteur a 0,25 % de chances de l’emporter…

Les clients heureux qui ramèneront la précieuse imitation en boutique pourront alors l’échanger contre un vrai diamant de 0,20 carat, d’une valeur estimée à 600 euros.

Les deux diamants sont certifiés par un bijoutier, a précisé à l’AFP Nicolas Lelut, 35 ans, à la tête avec son épouse, Julie, 30 ans, de deux boulangeries à Custines et Belleville près de Nancy. Il indique avoir voulu, avec son épouse, « montrer que la jeunesse qui arrive dans le métier donne des bonnes idées ».

Un classique des boulangers-pâtissiers à l’Épiphanie

En réalité, il arrive régulièrement que des boulangeries-pâtisseries truffent leurs galettes de trésors cachés. Mais ce sont souvent des pièces en or, à l’instar, cette année, de ce boulanger de Denain (Nord) qui glissera un Napoléon de dix francs (110 euros) dans les galettes vendues le 2 janvier.

En 2011, dans le sud de la France, un réseau de 18 boulangers s’était également illustré en semant chacun une fève spéciale donnant droit à un petit diamant d’une valeur commerciale de 250 euros pièce. Julie et Nicolas Lelut sont donc encore plus généreux.

L’Épiphanie, qui célèbre, dans le calendrier chrétien catholique, la visite rendue par les Rois Mages à Jésus, se fête le 6 janvier ou, éventuellement, le deuxième dimanche après Noël.

Mots-clés :