La centrale de Fessenheim doit réagir

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a fait l'objet de vingt-deux inspections, dont neuf inopinées, a indiqué hier l'Autorité de sûreté nucléaire lors de la présentation de son bilan régional 2006. Conclusion : « La rigueur d'exploitation ...

©2007 20 minutes

— 

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a fait l'objet de vingt-deux inspections, dont neuf inopinées, a indiqué hier l'Autorité de sûreté nucléaire lors de la présentation de son bilan régional 2006. Conclusion : « La rigueur d'exploitation n'atteint pas un niveau suffisant, malgré les actions d'amélioration initiées depuis deux ans par EDF. »

L'ASN précise ainsi que 70 % des incidents « ont eu pour origine une défaillance organisationnelle ou humaine », souvent en raison d'un manque d'attention du personnel. De ce fait, « chacune de nos actions vise à lutter contre la routine », a indiqué hier l'ASN. Elle estime cependant que les écarts d'exploitation constatés en 2006 sont mineurs et, par conséquent, que la sûreté de Fessenheim n'est pas remise en cause. Son bilan est ainsi qualifié d'« assez satisfaisant ».

Autre dossier suivi de près par l'ASN, le démantèlement du réacteur de l'université Louis-Pasteur (ULP) qui se poursuit à Schiltigheim. Une première inspection a été effectuée lors du lancement des travaux. Entamés en octobre 2006, ils doivent se terminer début 2008. « Les contrôles exercés par les inspecteurs se renforceront en 2007 et se focaliseront sur les travaux majeurs tels que la déconstruction du massif bétonné du réacteur », souligne l'ASN. Cette dernière opération nécessite en effet un suivi attentif, même si le combustible de l'installation a été préalablement évacué en décembre 2000.

création L'ASN existe en tant qu'autorité administrative indépendante depuis le 13 novembre 2006. Elle est chargée de contrôler les activités et les installations nucléaires en France.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.