Bas-Rhin: EDF boucle le financement participatif d'un parc éolien

ÉNERGIE L’opération a mobilisé 198 prêteurs et a permis de récolter plus d’argent que prévu…

M.L. avec AFP

— 

Une éolienne.

Une éolienne. — M.Libert / 20 Minutes

EDF Energies nouvelles et la plateforme Lendosphere ont annoncé lundi le bouclage d’une campagne de financement participatif pour un futur parc éolien développé par la filiale d’EDF dans les Vosges et le Bas-Rhin.

L’opération, qui s’est déroulée entre le 15 juin et le 16 juillet, auprès d’habitants des communes où se situera ce parc de 20 mégawatts. Elle a permis de recueillir 135.000 euros, pour un objectif initial fixé à 100.000 euros.

Pour financer les études préalables

Cette somme servira à financer les études préalables à la construction du parc du Bois de Belfays, dont la construction doit débuter en 2016, a précisé EDF EN dans un communiqué.

En revanche, EDF EN n’a pas communiqué le montant global de l’investissement que nécessitera la réalisation du parc. Le chiffre devrait néanmoins s’élever à plusieurs millions d’euros, si on se réfère aux investissements mobilisés sur des projets similaires en France.

Près de 200 prêteurs

Au total, 198 prêteurs se sont mobilisés, dont 40 % résidant dans les deux départements des Vosges et du Bas-Rhin. La moitié du montant prêté l’a été par des habitants de ces deux départements, ont détaillé EDF EN et Lendosphere.

Les prêteurs ne détiendront pas de participation au capital du projet, mais leur prêt sera rémunéré à hauteur de 4 %. La rémunération s’élèvera même à 7 % pour les habitants des communes sur lesquelles se situera le parc.

Utiliser le financement participatif permet d’améliorer l’acceptabilité des projets d’énergies renouvelables, alors que beaucoup subissent des recours en justice d’associations ou de particuliers opposés à leur développement. Le gouvernement a modifié la législation en créant le statut d'« intermédiaire en financement participatif » (IFP) qui permet, depuis le 1er octobre 2014, aux particuliers de prêter à des entreprises par le biais de plateformes internet comme Lendosphere.