Strasbourg: La revue Scoute revient sur scène le 15 janvier 2015

HUMOUR La revue Scoute revient sur la scène de la salle des fêtes de Schiltigheim, le 15 janvier, avec «Pourquoi tant de laine?»...

Floréal Hernandez

— 

La revue Scoute en répétition du spectacle «Party zénithale», en juin 2014.

La revue Scoute en répétition du spectacle «Party zénithale», en juin 2014. — G. Varela / 20 Minutes

La revue Scoute monte sa tente pour une 31e édition à partir du 15 janvier 2015 à la salle des fêtes de Schiltigheim. Si le spectacle est en cours d'écriture, on en connaît déjà le titre: Pourquoi tant de laine?. «On est dans une période de crise. Les gens en ont ras le bol, ils ont l'impression de se faire tondre», explique Daniel Chambet-Ithier, le metteur en scène de la revue.

«Tous les hommes politiques alsaciens rêvent d'être dans la Revue Scoute»

Si pas plus de «15%» du nouveau spectacle n'est encore écrit, la fusion de l'Alsace avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne sera bien évidemment abordée. Jean-Marie Kutner, le nouveau maire de Schiltigheim, aura aussi droit de cité dans la revue Scoute 2015. «Tous les hommes politiques alsaciens rêvent d'être dans la Revue Scoute, souligne l'édile schilikois. Mais ils sont déçus quand ils voient leur caricature. J'ai peur que vous fassiez de moi un petit ventripotent (sourire).» «Vous ne serez pas petit», lance Daniel Chambet-Ithier.

>>> Le maire de Schiltigheim, Jean-Marie Kutner, se prête au jeu de la revue Scoute et a enfilé le costume qui lui était réservé.

 

Pour le spectacle 2015, le changement de mairie n'a pas modifié la façon de faire de la revue. Quand on dit aux «Scoute» qu'ils sont de gauche, Denis Germain coupe avec le sourire: «Plus maintenant! Vraiment. La droite, c'est trop bien!» «Pour survivre, il faut savoir s'adapter», souligne Daniel Chambet-Ithier.

Un taux de remplissage de 96%

C'est ce que tente de faire Loïc Guingand, seul petit nouveau de la bande. «J'étais le seul comédien au rabais capable d'accepter leurs conditions précaires, se marre-t-il. Je partage leur humour potache, pas sérieux mais qui dit les choses sans gratuité ni méchanceté.»

La billetterie de la revue Scoute ouvre le 1er décembre. Une nouvelle fois, le succès ne devrait pas se démentir. En 2013, près de 33.000 spectateurs sont venus rire avec eux à Schilick où la salle des fêtes (560 places) affiche un taux de remplissage de 96%.