Le Shadok présentéen grande pompe

0 contributions
Publié le 4 novembre 2013.

Projet Le pôle Seegmuller se dote d'une « fabrique du numérique »

Il n'est pas toujours aisé de comprendre les Shadoks, dont le vocabulaire est limité à quatre mots monosyllabiques. Alors quand un béotien des usages numériques se fait expliquer le projet « Shadok fabrique du numérique » – qui doit investir le pôle Seegmuller en 2015 après une saison 2014 hors les murs –, dans la tête de celui-ci les « Ga, Bu, Zo, Meu » se succèdent. Roland Ries reconnaît quelques moments « d'incompréhension » dans la genèse et le développement du projet. « Aujourd'hui, je comprends mieux », sourit le maire de Strasbourg.

Co-working et fablab


Le Shadok fabrique du numérique s'inscrit dans la stratégie de développement de l'économie numérique de la ville. Cet espace de 2 000 m2 sur trois niveaux sera ouvert à tous les publics – artistes, chercheurs, entrepreneurs, étudiants, bricoleurs et aux Strasbourgeois – et il sera dédié à l'expérimentation, à la création et aux cultures numériques.

Dans les locaux de la presqu'île Malraux, on retrouvera un espace de co-working – la Plage Digitale –, deux studios pour de la création de musique numérique, un studio de montage, des espaces d'événement, d'exposition et de convivialité. Mais également un fablab. Pour simplifier ce « Ga, Bu, Zo, Meu », il s'agit d'un laboratoire de fabrication ouvert au public et celui-ci pourra se servir de machines outils commandées par ordinateur – imprimante 3D, fraiseuse numérique… – pour réaliser son projet. Les Shadoks, eux, auraient créé une pompe.

Floréal Hernandez

■ Artiste associé

Luc Schuitten sera l'artiste associé du Shadok, hors les murs, en 2014. Cet artiste belge « proposera de transformer Strasbourg vers une cité végétale », explique Géraldine Farage, la responsable du site.
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr