La place du Château a reçu, jeudi, ses premiers arbres. Des tilleuls tant désirés par ceux qui trouvaient trop « minérale » la première ébauche du réaménagement du lieu.
Jusqu'au 20 décembre, dix tilleuls, entre 30 et 40 ans d'âge, d'une quinzaine de mètres et issus d'une pépinière belge, y seront ainsi plantés. « Même si on ne peut pas satisfaire tout le monde, je pense que le tilleul est un bon compromis. C'est un arbre symbolique », a estimé le maire (PS) de Strasbourg, Roland Ries.A.I.