Six jeunes ont travaillé sur un service de navigation au sein d'un bâtiment.
Six jeunes ont travaillé sur un service de navigation au sein d'un bâtiment. - G.VARELA/20MINUTES

Alexia Ighirri

Créer sa startup en 54 heures. C'est le défi lancé par les organisateurs* du Startup weekend, dont la 2nde édition s'est tenue à Illkirch-Graffenstaden de vendredi à dimanche, et que 101 jeunes ont tenté de relever. Parmi ces salariés et étudiants (strasbourgeois en majorité) qui ont souhaité découvrir l'entreprenariat, Aline, Thais, Jean-Baptiste, Vincent, Jonathan et David ont décidé de faire équipe. Ils ont planché sur une société proposant un service mobile de navigation au sein d'un bâtiment. Et ce, sans se ménager : « J'ai dormi trois heures dimanche matin, sur les canapés du hall », sourit David.

Une première étape
Leur projet, « Lookin'», part d'un cas d'usage. « Celui de l'aéroport de Barcelone, où les panneaux ne sont pas traduits et où il est difficile de se retrouver, explique Vincent. Or le GPS ne marche pas dans un aéroport : il a fallu trouver d'autres technologies pour faire un plan en 3D et guider les utilisateurs jusqu'aux taxis, par exemple. » Un service qu'on « peut imaginer dans une gare, voire un hôpital », dixit Jonathan. Les 54 heures écoulées, les jeunes envisagent de poursuivre leur collaboration. Le Startup weekend n'étant qu'une première étape sur la route de l'entreprenariat.
*ETENA, ENSIIE et Alsace Digitale

Trois lauréats

Trois des 16 projets de startup, allant de la microcrèche aux applications mobiles, se sont distingués : Pick &Trip (1er), Rêve aux lettres et LegiLink.