Tour de France: De Cavendish à Dumoulin, les comptes Twitter à suivre pour bien terminer la Grande Boucle

0 contributions
Publié le 11 juillet 2012.

CYCLISME - Parce que le vélo est sans doute le sport qui «gazouille» le plus...

Mardi, c’était journée de repos sur le Tour de France. Et pourtant, les comptes du Twitter du peloton ont quand même chauffé. Contrairement au foot, les coureurs et les directeurs sportifs alimentent eux-mêmes et en continu la twittosphère. Vannes, polémiques, photos… Du cyclo averti au follower qui n’y connaît rien, tout le monde peut y trouver son compte. Et 20 Minutes en profite pour faire une petite sélection.

Le directeur sportif twitto-dépendant: Jonathan Vaughters (44.190 abonnés)

Le patron de l’équipe Garmin-Barracuda n’hésite pas à twitter au volant de sa voiture, serviette à carreaux sur les genoux, en pleine pause déjeuner. Sa plus grande qualité? Un sens de l’autodérision inégalé dans le peloton, comme lundi, après le contre-la-montre.

 Le leader qui ne gagnera pas: Levi Leipheimer (146 347abonnés)

Le boss de la Quick Step ne devrait même pas faire un podium à Paris. Mais sur Twitter, il n’est pas loin de la première place. L’Américain n’est pas un adepte des punchlines. Par contre, il est le coureur qui envoie le plus de photos.

 L’ancien qui roule toujours: Jens Voigt (82 043abonnés)

A 41 ans, Jens Voigt (RadioSchack) a tout connu, et même peut être le Minitel. Ca ne l’empêche d’animer un compte très utile pour décrypter les parcours des étapes du jour. Un vrai capitaine de route 2.0.

 Le Français tout fou: Maxime Bouet (3.195 abonnés)

Ici, pas forcément d’analyse, ni de débat. Le coureur d’AG2R anime son compte comme il court: à l’instinct. Un jour ou l’autre, il finira certainement par Twitter de son vélo en pleine étape.

 Le peloton vu de l’arrière: Samuel Dumoulin (5.331 abonnés)

Le sprinter de poche de Cofidis passe rarement des journées tranquilles sur la Grande Boucle. «Journée usante», «coincé dans la dernière bosse», «retour dans le grupetto»… avec Dumoulin, suivez le Tour de ceux qui en bave.

 Le sprinteur râleur: Mark Cavendish (344.592 abonnés)

Avec lui, tout le monde prend: la presse, les spectateurs, l’organisation et ses rivaux. Le sprinteur britannique de la Sky en a pour tout le monde. Sa cible préférée? Son poisson-pilote Bernhard Eisel, qu’il chambre continuellement.

 La wag: Chiara Passerini (13.703 abonnés)

Madame Cadel Evans. Qui prend bien soin de préciser que «ces tweets sont les [siens], pas ceux de Cadel». Le meilleur moyen de prendre des nouvelles de l’Australien, affectueusement surnommé "Papi".

 Le consultant percutant: Jacky Durand (4.356 abonnés)

L’ancien baroudeur du Tour, aujourd’hui (très bon) consultant pour Eurosport, est à suivre pour les fans de vélo. D’abord pour ses avis souvent tranchés sur les débats qui traversent le peloton. Ensuite pour venir le défier aux pronostics qu’il lance quotidiennement.

 Le faux journaliste: Jean-Louis Le Touzet (520 abonnés)

Le compte parodique qui gagnerait à être connu. Reprenant le nom du légendaire envoyé spécial de Libération sur le Tour, il alterne entre l’absurde et le méchant. Du grand art au 14e degré.

A.M.
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr