Marian Vajda: «Je n'ai jamais vu Novak jouer aussi mal»

0 contributions
Publié le 3 juin 2012.

INTERVIEW - L'entraîneur du Serbe n'est pas inquiet. Son joueur ne peut qu'être meilleur au tour suivant...

Bousculé par Andreas Seppi sur le Central de Roland-Garros (4-6, 6-7, 6-3, 7-5, 6-3), Novak Djokovic n’était pas dans les meilleures conditions pour accéder aux quarts de finale du tournoi, selon son coach. Marian Vajda n’est pourtant pas si alarmiste. Selon lui, le Serbe a disputé l’un des plus mauvais match de sa carrière en Grand Chelem. La suite ne peut donc pas être pire…

Pour quelle raison Novak a-t-il rencontré autant de difficulté pour gagner ce match?

Je ne sais pas exactement quelle est la raison. Parfois, quand vous n’êtes pas dans les meilleures dispositions, vous ne pouvez pas jouer votre meilleur tennis. Vous restez avec cela dans la tête. Vous perdez de l’énergie.

Avez-vous déjà vu Seppi jouer comme cela?

Non, je ne l’ai jamais vu à ce niveau. Mais je savais qu’il jouait très bien en ce moment parce que je l’ai vu s’entraîner à Monaco. Et il jouait vraiment très bien.

Etes-vous inquiet maintenant pour la suite du tournoi?

Non (hésitant). Je pense que Novak ne pouvait pas jouer plus mal. Il ne peut que progresser dans les jours à venir. Il peut le faire. Je crois vraiment qu’il fera un meilleur match au prochain tour.

Avez-vous ressenti quelque chose de particulier avant le match?

Je ne l’ai pas senti très bien le matin. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Peut-être le mauvais temps ou quelque chose d’autre. Il était différent. Il avait moins d’énergie. Mais il est en forme. Parfois il est comme ça. Tous les grands joueurs comme lui ont des jours où ils sont moins bien. Cela arrive parfois à Roland-Garros. Il se sentait très mal sur le court.

Il était de mauvaise humeur?

Non, il est bien. Ce n’est pas ça. Dès qu’il commençait à tenter quelque chose, il le ratait. Mais on ne peut pas garder un très bon niveau à tous les matchs. C’est ça le problème. A la fin, il jouait bien même s’il n’est pas content. De toute façon, ça ne pouvait pas être pire.

Depuis quand ne l’avez-vous pas vu jouer aussi mal?

Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça. Je ne m’en souviens pas. Il y a deux ans ou trois ans, face à Roddick à Indian Wells peut-être (il avait perdu 6-3, 6-2). Mais en Grand Chelem, c’est le pire match.

Qu’allez-vous lui dire maintenant avant d’affronter Tsonga ou Wawrinka?

On en parlera tranquillement lundi. D’abord, je veux qu’il se détende un peu. Qu’il retrouve son énergie et joue son jeu. Il n’y aura pas de révolution de toute façon.

Propos recueillis par Romain Scotto
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr