Roland-Garros: Andy Murray table sur l'effet Lendl

0 contributions
Publié le 4 juin 2012.

TENNIS - L'Ecossais s'inspire des conseils de la légende américaine...

Depuis le début de la saison, Andy Murray a une nouvelle arme dans son jeu. Non, au moment d’affronter Richard Gasquet, l’Ecossais n’a pas remis totalement son dos en place, une partie de son corps si souvent en capilotade. Il n’a pas non plus amélioré son coup droit au point d’en faire une carte aussi dangereuse dans son jeu que son revers. Il a un mental tout neuf, amené sur un plateau par la référence tennistique en la matière Ivan Lendl, son mentor depuis début 2012. «On peut perdre des matchs, ça arrive quelques fois. Mais il ne faut pas pour autant tout laisser tomber. C'est vraiment un point dont nous avons beaucoup parlé», promet Murray.

Vivez les matchs de Roland-Garros en live comme-à-la-maison

Ivan Lendl s’est fait rare cette semaine Porte d’Auteuil. On l’a surtout aperçu sur une photo twittée par Murray lui-même, en grande discussion avec John Mc Enroe, mais c’est à peu près tout. On a cru déceler l’influence de l’ancien «Robocop» dimanche après-midi. Court 15 réservé pour 16h, mais personne ne s’est jamais pointé. Andy Murray avait en fait tapé la balle bien tranquillement, à l’abri du remuant public français, quelques heures plus tôt. Pour le meilleur joueur britannique du 21e siècle, l’apport de Lendl n’est pourtant pas à aller chercher de ce côté-là.

«Si je lui dis quelque chose, il ne va pas être offensé»

Car pour Murray, Lendl est a priori l’une des rares personnes avec qui il peut avoir des discussions franches. «Ce qui est bien, quand on travaille avec lui, c’est que lorsqu’on a un problème, il est facile de lui en parler. Ça ne le gêne pas, il n'est pas offensé par quoi que ce soit. Il y a beaucoup de personnes qui sont trop sensibles. Si lui a un problème avec moi, il vient me voir. Et si je lui dis quelque chose, il ne va pas être offensé, ça ne va pas le gêner», assure le n°4 mondial. Pour le moment, il n’a pas eu à s’en plaindre. Et Richard Gasquet sera peut être d’un autre avis.

Antoine Maes, à Roland-Garros
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr