Seize ans après sa dernière victoire en Coupe Davis, l'équipe de France a remis ça à Lille dimanche en battant la Belgique au terme de trois jours intenses de compétition.

Dans un stade Pierre-Mauroy déjà bien chaud, Yannick Noah et sa bande ont mis le feu et lâché des mois de pression et de stress en une seule soirée. Ça a commencé sur le court, quand le capitaine de l’équipe de France a pris le micro et ambiancé le public comme il sait si bien le faire, avant d’entonner une Marseillaise qui restera dans l’histoire du tennis français.

 

 

Dans le vestiaire, c’est Tsonga qui a fait le show, en lançant un petit haka devenu leur signe de ralliement ce week-end. Après la rencontre, Julien Benneteau expliquait en expliquait l’origine dans les colonnes de L’Equipe : « On avait fait ça vendredi soir pendant notre soirée de libre durant le stage. On était allés manger entre joueurs et on était revenus à l’hôtel, en même temps que le staff, par hasard. Pour les empêcher de rentrer, on avait fait le haka pour les menacer… »