US Open: Djokovic pour un bis repetita, Murray pour un premier Grand Chelem

0 contributions
Publié le 9 septembre 2012.

Novak Djokovic va tenter de défendre son titre à l'US Open lundi (à 22h00 françaises) en finale face à un Andy Murray qui espère enfin remporter une finale de tournoi du Grand Chelem après quatre tentatives infructueuses.

La finale messieurs se jouera un lundi pour la cinquième édition consécutive en raison des intempéries qui ont forcé les organisateurs à reporter de samedi à dimanche la fin de la demi-finale entre Djokovic (N.2) et David Ferrer (N.4).

Ferrer allait servi pour le gain du premier set (5-2) quand le jeu a été interrompu pour permettre l'évacuation du site de Flushing Meadows à cause de forts orages approchant rapidement et menaçant de former des tornades.

Au retour sur le court dimanche, sous un franc soleil, le Serbe de 25 ans était un autre joueur et a facilement supplanté l'Espagnol, qui, à 30 ans, a peut-être vu passer sa dernière chance d'atteindre la finale d'un Grand Chelem.

Si Murray avait battu Djokovic à Londres en demi-finale des jeux Olympiques, les aficionados de tennis se souviennent surtout de leur dernier affrontement en Grand Chelem, une demi-finale dantesque fin janvier à l'Open d'Australie, remportée en cinq sets et près de cinq heures par le Serbe.

"Il n'y aura pas un clair favori, a déclaré Djokovic, qui possède un bilan favorable de 8 victoires contre 6 défaites sur l'Ecossais.

"Andy est en quête de son premier titre en Grand Chelem, je suis sûr qu'il sera très motivé et j'espère que nous produirons du grand tennis", a-t-il dit.

Murray (N.3) a pu regarder tout ça à la télévision puisqu'il s'était qualifié dès samedi pour sa deuxième finale à l'US Open en dominant le Tchèque Tomas Berdych (N.6), malgré un fort vent tourbillonnant qui annonçait le mauvais temps.

Mais le jour de repos de Murray ne devrait pas peser très lourd dans la balance en finale au vu du parcours facile du Serbe durant la quinzaine.

Djokovic a passé moins de onze heures sur le court au total, concédant un seul set dans le tournoi, alors que Murray a été contraint de disputer un peu plus de 17 heures de jeu et à en passer par trois victoires en quatre sets.

Le Serbe pourrait donc ne pas être le plus fatigué des deux. Murray se souvient qu'en 2008, date de sa première finale à l'US Open et sa première en Grand Chelem, c'était lui qui avait dû finir sa demi-finale le dimanche et enchaîner la finale le lendemain alors que son adversaire -Federer- avait obtenu son billet dès le samedi, avant le passage d'une tempête tropicale.

"Cela m'avait peut-être un peu pénalisé, se rappelle-t-il de sa défaite en trois sets. Mais Novak est très expérimenté, je suis sûr qu'il gérera ça mieux que je ne l'avais fait à l'époque (quand il avait 21 ans, ndlr)."

Autre fait inquiétant pour Murray: dans sa carrière, Djokovic n'a jamais perdu contre un joueur moins bien classé que lui à l'US Open. Depuis 2006, il ne s'est en fait incliné que face aux têtes de série N.1 ou N.2. Cette année, il est lui-même N.2 et le N.1, Roger Federer, a disparu en quart de finale...

L'Ecossais de Dunblane espère néanmoins ponctuer en beauté son bel été, qui l'a vu atteindre -et perdre face à Federer- la finale de Wimbledon puis prendre sa revanche sur le Suisse sur le même gazon londonien quelques semaines après en remportant à domicile la médaille d'or des JO.

"L'année n'est pas terminée mais c'est probablement le dernier grand match de ma saison, assure-t-il. Je vis ma meilleure saison: je n'avais jamais atteint deux finales de Grand Chelem dans la même année et j'ai gagné les Jeux, la plus grande victoire de ma carrière, ce qui m'a enlevé un peu de pression dans un sens. Mais gagner un titre du Grand Chelem est la dernière chose que je veux accomplir dans le tennis. J'espère que l'histoire ne se répètera pas."

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr