Cruelle défaite du XV de France en Argentine

5 contributions
Publié le 17 juin 2012.

RUGBY - Les Bleus ont dominé mais ont perdu...

Le XV de France, trop généreux avec ses adversaires, a enregistré une cruelle défaite (23-20) face à l'Argentine samedi à Cordoba pour le premier test-match de sa tournée de juin, crucifié par un essai des Pumas au terme d'une rencontre dominée de bout en bout. Il est des défaites nettes et sans bavure qui enseignent l'humilité. Celle subie samedi au stade Mario Kempes suscite plutôt l'amertume. Dominateurs sans être réalistes, les Français ont bien d'avantage perdu ce match que les Pumas ne l'ont gagné.

Au plan comptable, pourtant, le résultat est implacable. Avant la seconde manche samedi prochain à Tucuman, les Français ont subi samedi une huitième défaite face aux Pumas en onze confrontation depuis 2002. Le dernier succès tricolore en terre argentine date de 1998. L'entraîneur Philippe Saint-André, en place depuis le début de l'année, enregistre un quatrième match consécutif sans victoire après le match nul (17-17) contre l'Irlande et les défaites face à l'Angleterre (24-22) et au pays de Galles (16-9) dans le Tournoi des six nations. Avec, à chaque fois, le même symptôme: pas assez de points inscrits sur les temps forts et trop de points encaissés en si peu d'actions crées par l'adversaire.

Saint-André: «Il faut respecter le jeu»

«Il faut féliciter les Argentins qui n'ont rien lâché pendant 80 minutes. Et nous... Il faut respecter le jeu. Quand tu donnes treize points en première mi-temps, c'est difficile de gagner un match international», a fulminé Saint-André avant de lâcher: «On a dominé mais on n'a pas gagné. Il faut que la France apprenne à ne pas dominer mais à gagner.» Son homologue argentin Santiago Phelan, beau joueur, avait le triomphe plutôt modeste après la rencontre: «nous sommes contents d'avoir pu battre une équipe compétitive comme la France avec une équipe jeune, sans bien jouer et avec une très bonne défense.»

A méditer. Car hormis les deux essais encaissés sur interception, le premier par Belisario Agulla sur une passe de François Trinh-Duc pour Wesley Fofana en début de partie et le second, assassin, par Manuel Montero sur un nouveau ballon perdu à trois minutes du terme, les Français ont livré un match plutôt intéressant et ont mené au score plus d'une heure durant. Dominateurs en conquête, plutôt à l'aise en attaque, ils ont simplement manqué de réalisme en n'inscrivant qu'un seul essai, inscrit par Louis Picamoles au terme d'une action remarquable et bien amenée par l'arrière Brice Dulin, plutôt à l'aise pour sa première sélection.

Pour le reste, malgré cinq pénalités inscrites par Morgan Parra, les Français s'en voudront d'avoir laissé filer onze points au pied en première période et surtout d'en avoir encaissé dix sur les renvois. Un manque de concentration coupable couplé à une indiscipline chronique, sanctionnés par 13 points du capitaine des Pumas, Felipe Contepomi. Malgré cela, la victoire semblait promise. Et les entraîneurs français maudiront longtemps cette invraisemblable envie de relancer à quatre minutes du terme, jusqu'à perdre le ballon fatal et encaisser l'essai de la défaite. De quoi plomber l'ambiance de la deuxième semaine jusqu'à la revanche de Tucuman.

© 2012 AFP
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr