XV de France: «Un écart de comportement», les anciens critiquent l'intervention de Bernard Laporte

RUGBY Le président de la FFR s’est voulu très interventionniste entre les deux test-matchs des Bleus la semaine dernière…

N.C.

— 

Bernard Laporte, candidat à la présidence de la FFR, le 1er novembre à Grenoble

Bernard Laporte, candidat à la présidence de la FFR, le 1er novembre à Grenoble — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Il y a eu le coup de gueule dans la presse, et puis le déplacement à Durban pour parler face aux joueurs. Deux fois. La tournée du XV de France en Afrique du Sud aura au moins permis de confirmer que Bernard Laporte est un président de Fédération très interventionniste. Remonté contre l’attitude des Bleus lors du premier test-match, le boss de la FFR a donc décidé de faire l’aller-retour pour leur parler avant le deuxième, samedi. Une démarche critiquée par d’anciens internationaux, interrogés par L’Equipe lundi.

« Ce qui s’est passé à Durban avec Laporte, c’est le symptôme d’un président qui n’a pas pris la mesure de son rôle, juge Olivier Magne. Ça me surprend de sa part. Quel écart de comportement ! » Christophe Lamaison est du même avis. L’apparition du président en survêtement à l’hôtel des joueurs n’est pas forcément ce qu’on attend de lui.

« Chacun doit rester à sa place, dit l’ex-demi d’ouverture. Est-ce que le président a été élu pour avoir le rôle d’homme de terrain en survêtement ? Je ne le crois pas. Et puis, franchement, les grands discours n’ont plus leur place dans le rugby contemporain. »

Normalement, c’est « après le match, loin de la passion et de la pression »

Si les Bleus ont fait un bon début de match, quelques heures après ce speech, le XV de France a tout de même pris un nouveau bouillon au final (37-15). « [Normalement], le président s’adresse aux joueurs après le match, loin de la passion et de la pression, et c’est là où il fait passer des messages », explique Pierre Berbizier. Ce qui a été fait, aussi. Et ça aurait peut-être suffi, apparemment. Les Bleus ont encore un dernier test à disputer samedi, à Johannesburg.