Julien Saubade: «Cette défaite fait vraiment mal à la tête»

0 contributions
Publié le 7 octobre 2012.

RUGBY - L'arrière du Racing Métro revient sur le revers concédé à domicile contre Montpellier (12-16)...

La pluie a cessé de tomber sur le stade de Colombes, mais la gueule de bois des Racingmen, elle, est bien restée. Battus samedi soir à domicile dans des conditions dantesques, sur un essai dû à une mauvaise relance de Benjamin Fall, les Ciel et Blanc ne veulent pas tout remettre à plat pour autant. Même si, comme l’affirme l’ailier Julien Saubade, ce revers à domicile est un vrai coup d’arrêt…

Avec un peu de recul, comment analysez-vous cette défaite?

C’est une grosse déception déjà parce qu’on avait à cœur de faire un gros match et ramener quatre points. Mais les conditions étaient très difficiles. On sait que dans ces conditions, ça se joue à pile ou face. On prend un essai casquette qui nous fait mal à la tête. Mais on est aussi tombés sur une belle équipe de Montpellier qui a bien joué le coup.

Sous la pluie, n’avez-vous pas été un peu trop joueurs?

On n’a pas bien géré en faisant un peu trop de passes. On aurait pu leur mettre la pression au pied, envoyer des ballons un peu plus derrière pour les mettre sous pression. Eux l’ont bien fait et nous ont contrés sur un ballon comme ça. On était très proches de cette équipe et ça fait vraiment mal à la tête parce qu’on se devait de ramener 4 points à domicile. On s’est mis tous seuls dans une mauvaise passe.

Dans quel était Benjamin Fall après la rencontre et son erreur?

Ce qui est dommage c’est qu’il fait un super match. Ça faisait un moment qu’il n’avait pas joué. C’est une petite faute individuelle. Je n’ai pas parlé avec lui mais il était peiné c’est évident. C’est plus un coup du sort. Il y avait tellement de choses positives dans son match qu’il va vite rebondir, j’en suis sûr. On lui a dit des petits mots à la fin du match. Il a vu que tout le monde était derrière lui et qu’il n’y avait pas de problème par rapport à ça.

Cette défaite remet-elle déjà en cause les objectifs du club cette saison?

Non, les bases sont là. On voit qu’on manque clairement de réalisme quand on arrive dans le camp adverse. Maintenant on a cette trêve européenne avec deux matchs très importants pour le club (Munster au Stade de France puis chez les Saracens). On n’a pas le temps de gamberger, il va falloir se reconcentrer très vite et être à 100%. Pour se changer les idées, ce match arrive au bon moment. En H Cup on n’a pas le droit de perdre à la maison. Dès que tu perds à domicile, la compétition est quasiment finie. On est très heureux de jouer au Stade de France samedi, c’est évident. On sait que c’est un événement particulier. Il faut être fier de jouer la Coupe d’Europe. On se doit d’y faire bonne figure parce qu’on s’est battus l’année dernière pour se qualifier. Tout le monde a l’expérience de ces matchs. Il n’y aura pas d’appréhension.

Les rumeurs sur le remplacement de l’encadrement vous-ont-elles perturbées?

Sincèrement, pas du tout. Moi ce n’est pas un sujet qui me perturbe, ça c’est sûr. On écoute les rumeurs, oui. Ça nous concerne aussi mais on sait qu’on a un objectif commun: Faire une belle saison avec le staff en place. Les saisons passent vite et on ne peut pas se permettre de penser à la prochaine. On est vraiment dans le présent. On a envie de tirer tous dans le même sens. Après on sait que les choses peuvent aller très vite. On a construit de belles choses en début de saison, il faut continuer dans cet état d’esprit.

Propos recueillis par R.S.
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr