Top 14: Toulon emporte Castres sur sa lancée

0 contributions
Publié le 22 septembre 2012.

Toulon a poursuivi son irrésistible entame de saison en Top 14 avec une sixième victoire en six journées, assortie du bonus offensif, samedi face à Castres (33-12), confortant plus que jamais son statut de grand prétendant pour le titre.

La sortie des leaders du Championnat à Toulouse samedi prochain est très attendue. La question se pose déjà: les double champions de France en titre pourront-ils enrayer le rouleau-compresseur du RCT ?

Car après Perpignan, le Racing-Métro, Mont-de-Marsan, Bordeaux-Bègles et Montpellier, c'est Castres samedi qui a dû s'incliner face à la démonstration de force des Varois.

Avec six succès et 27 points au compteur, le RCT peut voyager sereinement en Haute-Garonne. "Il y avait un deal d'une semaine de vacances si nous gagnions les six matches. Quand j'ai fait ce deal avec les joueurs, je ne pensais pas qu'ils y parviendraient", a déclaré le directeur sportif Bernard Laporte.

"Ceux qui ont été sollicités jusque-là ne s'entraîneront pas jusqu'a vendredi prochain. Ils ne seront pas à Toulouse mais nous aurons quand même vingt-trois joueurs là-bas et nous n'alignerons pas une équipe bateau", a-t-il prévenu, déjà tourné vers le Stadium.

Ces bonnes intentions offensives, dirigées par une prometteuse charnière Michalak-Wilkinson, étaient pourtant gâchées par une indiscipline criante, au sol comme en mêlée, qui permettait au buteur castrais Rory Kockott de maintenir son équipe à flot à la pause (17-12).

Sans briller, les Varois ont fait preuve de sang-froid et d'efficacité pour mettre la main sur le match, avec leur maître artilleur Wilkinson (100% au pied). Un drop des vingt cinq mètres plein axe (20-12, 48), une pénalité à cinquante-cinq mètres des poteaux (23-12, 53) puis une autre à vingt-cinq mètres complètement excentrée à gauche (26-12, 58) ont mis les Castrais à distance.

L'ailier David Smith, tout juste entré en jeu et bien servi à l'intérieur par Maxime Mermoz, allait ensuite marquer le troisième essai toulonnais, synonyme de bonus offensif.

Plutôt solides sur les fondamentaux, volontaires mais maladroits dans leurs tentatives offensives, les Castrais ont essayé en vain d'inscrire un essai. Ils rentrent avec une deuxième défaite cette saison. "Nous n'avons rien à reprocher à nos joueurs en terme d'engagement mais nous avons été trop approximatifs pour pouvoir rivaliser", a résumé l'entraîneur Laurent Travers, dont l'équipe se déplace samedi prochain à Montpellier.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr