Euro 2012: Trois matchs, mais pour quoi faire?

2 contributions
Publié le 22 janvier 2012.

HANDBALL - Quasiment éliminés, les joueurs de l'équipe de France veulent profiter de leurs trois derniers matchs pour relever la tête et déjà commencer la préparation pour les J.O, dans six mois...

De notre envoyé spécial à Novi Sad,

Il doit être étrange à vivre, ce sentiment, surtout pour une équipe qui a tellement l’habitude de gagner. Lors des trois matchs du tour principal, qui débute dimanche face à la Slovénie (18h10), l’équipe de France a sans doute plus à perdre qu’à gagner. Sans aucune chance de rejoindre les demi-finales, les Experts ne sont en revanche pas à l’abri d’une vraie crise, et vont devoir gérer cette semaine difficile, loin d’être sans enjeux.

Montrer sa vraie image 

«Dans la vie, on fait ce qu’on peut, mais il y a la manière.» Jacques Brel n’a jamais entraîné d’équipe de hanball, mais sa chanson s’applique terriblement bien au destin de la France dans cet euro, condamnée à gagner pour l’honneur. «Ce qu’on veut, c’est donner la meilleure image de cette équipe, lance Jérôme Fernandez, le capitaine.  On doit continuer à nous battre car tous les gens qui nous ont soutenus pendant les titres sont encore là et on n’a pas le droit de leur fausser compagnie ».  Vis-à-vis de ses supporters, de ses futurs adversaires, mais aussi et surtout d’elle-même, l’équipe de France doit montrer qu’elle n’a pas changé. Claude Onesta: «On a montré tellement de générosité et de partage dans la victoire, notre notoriété est autant liée à nos médailles qu’à notre comportement. La meilleur façon de démontrer que ça a du sens, c’est  d’être aussi solidaire et engagé, dans les moments de difficulté».

Eviter la crise

Dans un groupe, la victoire est toujours plus facile à gérer que la défaite. Encore plus quand on n’a pas l’habitude de perdre. «Autant c’est facile de gagner ensemble, autant il faut aussi savoir perdre ensemble, note Bertrand Gille, le pivot. Dans cette situation de crise, il faut tous qu’on s’aide les uns les autres.» Réunis entre eux après la défaite (et sans le staff), les Experts ont longuement discuté, histoire d  «’éviter l’ecueil, poursuit Gille. C’est un danger potentiel, mais je nous crois plus forts que ça.» Didier Dinart enchaîne: «L’équipe doit pouvoir garder la tête sur les épaules dans l’adversité, ce n’est pas parce qu’on termine un Euro en queue de poisson que ça remet en cause tout ce qui a été fait.» «Dans la tête des jeunes, quelque chose s’est peut être éfiloché ou rompu, conclut Fernandez. C’est à nous, les cadres, qui avons déjà vécu ce genre de déceptions, de redoubler de vigilance et de montrer l’exemple pour essayer de retirer vers le haut.» 

Préparer les Jeux Olympiques

Il n’est jamais facile de tirer un trait sur une compétition, mais l’arrivée dans moins de six mois Jeux Olympiques peut aider les Français a rapidement oublier cet Euro catastrophique. Claude Onesta estime même que cette élimination peut avoir du bon en vue de Londres: «On a construit la période précédente sur un moment de souffrance qui était le mondial 2007. IL nous a au moins permis d’identifier ce qui n’allait pas bien, ce qu’il fallait transformer. J’espère que celui là sera aussi fondateur». Un avis franchement partagé par Dinart, qui estime que «tout ce qui n’a pas marché ici doit être bénéfique. Si on va avec cet lenteur et cet état d’esprit aux J.O, on ne sera que figurants.» Du coup, Claude Onesta a déjà rameuté ses troupes. Cette semaine, il n’y pas de passes droits ou de baisse de régime autorisées : «A partir d’aujourd’hui, je me positionne dans l’objectif des Jeux et ces trois matchs sont très significatifs. Quelqu’un qui trahirait aujourd’hui serait quelqu’un qui se mettrait en péril pour la suite.» Voilà les Experts prévenus.

Bertrand Volpilhac, en Serbie
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr