VIDEO. HBC Nantes: «Transformer les sifflets du public nantais en encouragements!», rit Saurina

HAND L’arrière gauche de 36 ans va finir la saison au « H » pour pallier l’absence pour blessure d’Olivier Nyokas…

David Phelippeau

— 

Guillaume Saurina sous le maillot nîmois en 2012.

Guillaume Saurina sous le maillot nîmois en 2012. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

  • L’arrière gauche a rompu son contrat avec le club de Bucarest pour rejoindre jusqu’à la fin de la saison le HBCN
  • Il est le deuxième meilleur buteur de la LNH encore en activité.

Ça y est, leurs chemins se sont enfin croisés. Guillaume Saurina, arrière gauche de 36 ans, s’est engagé jusqu’à la fin de cette saison pour pallier l’absence prolongée d' Olivier Nyokas, blessé. « Il y a parfois des joueurs qu’on regarde avec envie, mais il n’y a pas d’opportunités de collaborer, explique le président nantais Gaël Pelletier. En 2005, on avait joué Villeurbanne en D2, on m’avait dit de regarder cet élément et que j’allais voir un futur grand ! On aurait aimé pouvoir collaborer, mais il n’y a jamais eu l’opportunité… »

>> A lire aussi : HBC Nantes: 8 millions de budget, naming, nouveaux gros sponsors... Le «H» voit (très) grand

Sentiment partagé par le nouvel artificier nantais, deuxième meilleur buteur de la D1 en activité (1224 buts en 219 matchs) : « Le choix a été assez simple. Nantes a toujours été une ville et un club qui m’ont attiré depuis qu’on s’est joués la première fois en deuxième division. Cet attrait n’a pas cessé. J’ai toujours eu une relation particulière avec le public, j’espère transformer les sifflets d’autrefois en encouragements ! »

Joli clin d’œil temporel, l’ancien Nîmois, qui compte 5 sélections en Bleu, avait été célébré avant son départ du championnat de France en juin 2016… à la Trocardière, à Rezé, à l’issue d’un Nantes-Nîmes. « On l’avait fêté pour deux raisons, la première, on savait qu’il n’allait plus nous mettre la misère car il allait partir, sourit le président nantais. La seconde, il était meilleur buteur de première division [à l’époque car désormais en activité c’est Raphaël Caucheteux]. Il en a mis beaucoup contre nous donc maintenant, il nous est redevable, il va falloir qu’il en marque pour nous. »

>> A lire aussi : Nantes: Le H termine à une historique 3e place et rêve de Ligue des champions

Saurina n’a pas oublié cet instant. Quelques mois plus tard, le voilà donc Nantais après une aventure d’un peu plus d’un an à Bucarest. Une expérience qu’il était temps d’interrompre à entendre l’intéressé.

Le président Pelletier et sa nouvelle recrue Guillaume Saurina.
Le président Pelletier et sa nouvelle recrue Guillaume Saurina. - D.P. / 20 minutes

« Je viens à Nantes avec beaucoup d’envie. Les dernières semaines étaient un petit peu compliquées à Bucarest à cause d’un règlement assez dur à comprendre. J’ai fait les matchs amicaux et un match officiel puis j’ai été sorti du groupe pour le championnat roumain… »

Guillaume Saurina, qui est le compagnon de la handballeuse de l’équipe de France Camille Ayglon, a donc rompu son contrat. Il devrait être qualifié dès jeudi pour la venue de… Chambéry, son ancien club (2010-2011) et devrait savourer d’avoir les supporters nantais cette fois-ci derrière lui. « Quand j’étais parti, j’avais dit qu’après le public nîmois celui de Nantes était le meilleur de France. J’espère pouvoir dire bientôt que les supporters du HBCN sont les meilleurs de France, même si je le pense déjà ! »

>> A lire aussi : Euro féminin 2014: «Quoi qu’il se passe dans ma vie de sportive, le côté maman est le plus fort», raconte Camille Ayglon