Euro 2012: Helder Postiga, le maillon pas si faible du Portugal

1 contribution
Publié le 20 juin 2012.

FOOTBALL - Malgré les critiques, Helder Postiga est toujours l'avant-centre du Portugal. Mais quel est donc son secret?...

Il n’est ni rapide, ni renard des surfaces, ne pèse pas vraiment sur les défenses et a même perdu à l'époque sa place de titulaire à Saint-Etienne au profit de Sébastien Mazure. Lui, c’est Helder Postiga, avant-centre titulaire du Portugal qui affronte, jeudi, la République Tchèque en quart de finale de ce championnat d’Euro 2012. Le type sur lequel Nani et Ronaldo passent leurs nerfs à longueur de rencontre. Un homme contesté donc. «J’ai été habitué aux critiques tout au long de ma carrière, confirme l’intéressé. Elles me donnent de la force pour me dépasser.»

Une meilleure saison à 13 buts en club

Depuis le début de cet Euro, Postiga fait du Postiga. Il énerve tout le monde avec ses décrochages inutiles contre l’Allemagne, se fait tailler en pièces et répond par une frappe dans la lucarne contre le Danemark. Le peuple peut toujours demander la promesse Nelson Oliveira, le sélectionneur, Paulo Bento, maintient sa confiance à cet attaquant de 29 ans qui n’a jamais facturé plus de 13 buts sur une saison.

Et encore, la performance remonte au Porto de Mourinho (2002-2003). Depuis Postiga enchaîne les clubs (Tottenham, Saint-Etienne, Panathinaikos, Sporting et maintenant Saragosse) sans jamais convaincre. Lors de son passage de six mois chez les Verts, le Portugais a pourtant tapé dans l’œil de son entraîneur de l’époque, Elie Baup. «Même s’il n’a marqué que deux buts, on sentait que c’était un garçon avec du talent, juge l’actuel consultant Canal+. Techniquement, il est doué et se déplace très bien. Il lui manquait peut-être juste la confiance et la réussite dans le dernier geste.»

Plus fort que Ronaldo en sélection

Spécialiste de l’avant-centre lusitanien, l’homme à la casquette dresse l’inévitable comparaison avec Pauleta (qu’il a eu sous ses ordres à Bordeaux). «Comparé à Pedro, ce n’est pas le même niveau.  Vous ne pouvez pas non plus l’utiliser pour peser physiquement sur une défense. Il est plus dans l’évitement. Mais si son sélectionneur lui fait confiance, c’est qu’il doit avoir quelques qualités.» Mieux encore. Il a une statistique qui tue. Avec le Portugal, Helder Postiga a marqué 20 fois en 50 sélections. Avec 0,39 but par match, il a un meilleur ratio d’efficacité que… Cristiano Ronaldo (0,35). CR7 peut donc toujours bouder et militer en coulisses pour un Hugo Almeida, plus compatible aves son jeu et sa personne.

Un match résume la carrière contrariée de Postiga. Quart de finale de l’Euro 2004, le Portugal file vers la défaite dans son Euro contre l’Angleterre. Et qui surgit de la tête, entre les géants Terry et Campbell, pour arracher la prolongation? Helder Postiga, bide de la saison écoule avec les Spurs de Tottenham. Quelques minutes plus tard, sa Panenka lors de la séance de tirs aux buts manque de provoquer un arrêt cardiaque chez son père. Depuis, il a juré à ce dernier de ne plus jamais lui refaire une peur pareille. Mais avec son fiston, on ne sait jamais à trop quoi s’attendre. Et c’est un peu comme ça qu’on l’aime. Ou pas.

 Sa fameuse Panenka

Postiga s’est aussi offert un doublé contre l’Espagne en 2010

Et sinon Helder va au McDo comme tout le monde

Alexandre Pedro
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
1 Nantes 0 0m
2 Saint-Etienne 0 0m
3 Montpellier 0 0m
4 Caen 0 0m
5 PSG 0 0m

Classement complet

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr