PSG: Les nouvelles ambitions des féminines

5 contributions
Publié le 8 septembre 2012.

FOOTBALL - En présence de son directeur général, Jean-Claude Blanc, le PSG a présenté son équipe féminine et les futurs projets de Qatar Sports Investments...

Après le recrutement galactique réalisé par le club de la capitale cet été et le rachat du PSG handball il y a quelques mois, les dirigeants parisiens sont passés à la vitesse supérieure avec l’équipe féminine. «Le football féminin français a besoin de grands clubs capables de lutter sur la scène internationale. Il y a un effort réalisé depuis deux ans au PSG, c’était le moment de franchir un palier», entame Jean-Claude, le directeur général du club. La révolution a donc été opérée à l’intersaison avec quatre grandes manœuvres. L’équipe féminine possède désormais son propre staff, un coach de renom (Farid Benstiti) et un stade fixe (elles joueront à Charléty). Des nouveautés qui lui permettent d’être aujourd’hui la seule équipe professionnelle de première division avec l’Olympique Lyonnais.

«Objectif Ligue des champions»

Au moment d’évoquer les ambitions du Paris Saint-Germain pour la saison à venir, le nouveau coach parisien préfère rester sur ses gardes: «Il est encore trop tôt pour parler du titre. Le plus important, c’est le projet, il faut poursuivre dans cette voie». Avec l’investissement réalisé par le club pendant cette intersaison, la qualification en Ligue des champions reste une obligation. Surtout que Jean-Claude Blanc a longuement insisté sur son importance: «Si nous avons décidé de faire venir Farid (Benstiti), c’est pour son expérience et son palmarès. Il a côtoyé le haut niveau et nous avons pour ambition, dans un avenir proche, de remporter la Ligue des champions». Le PSG s’est donc donné les moyens de ses ambitions avec un technicien expérimenté. Et du côté de l’effectif, la grande espoir américaine Lindsay Horan est venue s’ajouter aux arrivées de Shirley Cruz, Linda Bresonik ou encore Annike Krahn.

Le PSG ne veut pas s’arrêter là

«On sent une volonté de faire grandir le club. Moi qui suis au PSG depuis très longtemps puisque j’entame ma huitième saison, je vois vraiment la différence, j’ai hâte que la saison commence». Laure Boulleau, latérale gauche internationale regarde le projet du Paris Saint-Germain avec beaucoup d’enthousiasme. Même son de cloche pour sa coéquipière Sabrina Delanoy pour qui «Toutes les conditions sont réunies pour faire de grandes choses». Avec le développement de son équipe féminine, les investisseurs qataris font définitivement de Paris une ville où il fait bon être footballeur. Et depuis quelques semaines, le PSG Handball est entré dans le monde merveilleux de QSI et vu des stars internationales débarquer. Un début à en croire Jean-Claude Blanc: «Il est important d’avoir des équipes de références dans une grande ville. Les prochaines années, le PSG regardera ailleurs, il en a la capacité. Mais il faut marcher avant de courir, rien ne sert de se précipiter».

Anthony Davière
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr