Equipe de France: Les jeunes à la défense?

18 contributions
Publié le 4 septembre 2012.

FOOTBALL - Malgré le retour de Rami et Koscielny, la charnière Sakho-Mbiwa tient la corde pour être titulaire en Finlande...

Alors que tous ses petits collègues signaient déjà quelques autographes ou filaient à la balnéothérapie, Laurent Koscielny était encore là, au milieu de la pelouse d’entraînement des Bleus à Clairefontaine. Entre exercices physiques et frappes aux buts, le défenseur d’Arsenal faisait du rab pour se rassurer sur l’état de son mollet, qui l’a tenu éloigné des terrains depuis début août, et sûrement aussi pour «draguer» Didier Deschamps.

Car s’il avait été l’une des rares satisfactions française à l’Euro, avec un quart de finale costaud face à l’Espagne, l’ancien tourangeau est loin d’avoir la garantie d’une titularisation en défense centrale de la part de son nouveau sélectionneur vendredi en Finlande. «Dans l’absolu il peut l’être, soutien Deschamps. Mais j’aurais préféré qu’il joue plus. A un poste de défenseur central, c’est compliqué d’avoir le rythme du match, ça peut poser problème…»

Sakho – Yanga-Mbiwa solide face à l’Uruguay

Et c’est sans doute pour cela que «DD» pourrait préférer à Koscielny et Rami, lui aussi de retour après un Euro très moyen, la très inexpérimentée paire Mamadou Sakho – Mapou Yanga-Mbiwa. Plutôt complémentaires lors du match amical face à l’Uruguay, les deux défenseurs du PSG et de Montpellier, sept sélections à eux deux, réalisent un plus un excellent début de saison. «Koscielny a peu joué et Rami n'a que 90 minutes de reprise dans les jambes alors que les deux autres, plus jeunes, ont enchaîné des matches pleins» indique Deschamps, avouant toujours être dans la «réflexion».

Reste qu’affronter l’Uruguay sans ses stars à la maison et en amical n’a pas grand-chose à voir avec un déplacement en Finlande pour le premier match des éliminatoires à la Coupe du monde. Sous pression, Sakho et Mbiwa n’ont pas encore été testés, et sans doute méritent-ils de l’être. Mais dans une poule où la présence de l’Espagne oblige au parcours sans faute, Deschamps choisira peut-être en dernier recours la sécurité et l’expérience. Et le zèle à l’entraînement, aussi.

B.V.
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
1 Nantes 0 0m
2 Saint-Etienne 0 0m
3 Montpellier 0 0m
4 Caen 0 0m
5 PSG 0 0m

Classement complet

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr