Ligue 2: Monaco, le PSG du Sud

7 contributions
Publié le 27 juillet 2012.

FOOTBALL - Avec ses internationaux et son entraîneur Claudio Ranieri, l’AS Monaco, comme le PSG en Ligue 1, s'est donné les moyens de ses ambitions...

«Avec l’arrivée du nouveau président, nous avons revu nos ambitions à la hausse. Le projet des dirigeants est de retrouver rapidement l’élite du football européen ». Ne vous-y méprenez pas, Gary Coulibaly n’est pas un joueur du Paris-Saint-Germain mais bel et bien vice-capitaine de l’AS Monaco. L’ancien istréen s’apprête à disputer sa deuxième saison avec l’ASM et depuis six mois, il a vu débarquer plus d’une dizaine de joueurs sur le Rocher. Les nouveaux patrons russes du club de la principauté possèdent une puissance financière impressionnante pour un club de Ligue 2. Au point d’avoir construit une équipe armée pour rivaliser avec l’élite du football français, pendant que l’objectif reste d’accrocher l’accession en Ligue 1. «On ne va pas se cacher, nous sommes forcément les favoris de ce championnat. Mais nous sommes ambitieux, pas prétentieux », tempère Gary Coulibaly. 

La Ligue 2, championnat compliqué

Les observateurs le savent, le championnat de Ligue 2 est à part. Vincent Bessat, joueur du FC Nantes, s’interroge donc sur la capacité de l’effectif à s’acclimater à cette division : «Les joueurs arrivés sont de haut niveau. Ils connaissent la Ligue 1 française ou l’élite des championnats européens. Mais ils vont devoir s’adapter, ce n’est pas facile dans un championnat très physique, basé sur les duels». N’oublions pas que Monaco dispose d’un atout de poids pour parvenir à ses fins. En plus des internationaux débarqués de toute l’Europe, l’ASM s’est attaché les services de l’entraîneur italien, Claudio Ranieri, passé notamment par la Juventus, Chelsea et l’AS Rome. «C’est une bonne décision d’avoir pris ce coach. L’équipe sera bien organisée et pratiquera un football moderne. Le pourcentage qu’ils soient sur le podium ? 95% voire 98%, ils monteront, c’est sûr », concède Peter Zeidler, entraîneur du Tours FC et adversaire de Monaco lundi prochain.

Bientôt concurrencer le PSG
 

Lors de sa signature sur le Rocher, Andrea Raggi imaginait son nouveau club comme principal adversaire du Paris-Saint-Germain dans les années à venir : «Monaco rivalisera bientôt avec le PSG ». Ce que réalise l’AS Monaco, toutes proportions gardées, reste impressionnant pour une équipe de Ligue 2. Lucide, Gary Coulibaly ne s’en cache pas : « Je fais partie du deuxième club de France au niveau de l’effectif et des moyens, si on monte en L1, on va concurrencer le PSG c’est évident ». Même si la puissance financière affichée par Dmitry Rybolovlev a de quoi laisser rêveur plus d’un club, l’AS Monaco devra attendre encore au moins deux ans avant de retrouver l’Europe.  Il est donc forcément prématuré d’évoquer de comparer avec le PSG. «Restons les pieds sur terre. Pastore, Nêne ou Thiago Silva c’est un autre monde. Il ne faut pas trop rêver. Laissez-les découvrir le vent d’Istres [futur adversaire cette saison], ce sera déjà bien », taquine Peter Zeidler. Autrement dit, l’AS Monaco devra d’abord se dépêtrer du piège de la Ligue 2 avant de s’imaginer en Ligue des champions, face à Chelsea ou au Real Madrid.

Anthony Davière
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
1 PSG 79 33m +55
2 Monaco 69 33m +27
3 Lille 63 33m +18
4 Saint-Etienne 57 34m +15
5 Lyon 54 33m +11

Classement complet

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr