PSG: Carlo Ancelotti défend le salaire d'Ibrahimovic et ouvre la porte à un départ de Nenê

7 contributions
Publié le 22 juillet 2012.

FOOTBALL - Le PSG a attaqué son stage aux Etats-Unis...

De notre envoyé spécial à Princeton (USA),

Il aurait été mal venu de faire la fine bouche. Carlo Ancelotti, qui a emmené ses troupes dans un stage à Princeton (USA), s’est déclaré hier très satisfait du recrutement parisien: «Il est trop tôt pour dire que le mercato est terminé pour le PSG, mais le club a très bien travaillé. On avait besoin d’un défenseur, d’un milieu de terrain et de deux attaquants, tous ces joueurs sont arrivés.»

Le coach italien est également pour la première fois revenu sur la signature mercredi dernier de Zlatan Ibrahimovic, qui ne jouera pas contre Chelsea dimanche soir. «C’est un joueur très important, il l’a été pour le Milan AC, pour l’Inter, Barcelone ou la Juventus. Il le sera ici. Il va améliorer la qualité de l’équipe, il va faire profiter ses coéquipiers de son expérience.» Interrogé sur la polémique qui entoure le salaire de 14 millions d’euros annuels net d’impôt, Ancelotti s’est souvenu que son équipe jouera cette nuit à quelques kilomètres de Wall Street: «C’est le marché qui commande, qui dicte les salaires». Point final. L’entraîneur parisien a ensuite chanté les louanges de son compatriote Marco Verratti, en qui il voit «un grand talent, un milieu défensif techniquement très doué. Il est très jeune, il ne faut pas lui mettre trop de pression.»

«Nene est important, mais il peut décider de partir»

Au rayon des départs potentiels, Ancelotti s’est le plus longuement exprimé sur le cas Nene. «La position du PSG est claire: le club veut prendre le temps de prolonger son contrat. Pour moi, en tant que technicien, il sera un joueur important cette saison. S’il reste, on sera très content, c’est un joueur fantastique. Mais il peut prendre la décision de partir.» Quid de Gameiro, Sakho ou Chantôme? Concernant l’attaquant, l’entraîneur parisien a balayé l’éventualité d’un bon de sortie. Et pour le défenseur et le milieu défensif, Ancelotti a insisté sur la nécessité pour le PSG de conserver dans son effectif des joueurs formés au club (le règlement de la Ligue des champions impose d’en présenter 4 sur une liste de 25). Et «Carletto» de compter sur leur adhésion au projet parisien. « Les joueurs qui étaient déjà là l’an passé ont compris qu’il y aurait davantage de concurrence. Mais ils savent aussi que le PSG est en train de construire une grosse équipe, et tous les joueurs veulent jouer dans ce genre d’équipe pour entrer dans l’histoire de leur club.» Faute de temps de jeu, certains préfèrent parfois en sortir.

Nicolas Coisplet
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr