Equipe de France: Intronisé à la tête des Bleus, Didier Deschamps va serrer la vis

32 contributions
Publié le 10 juillet 2012.

FOOTBALL - Le nouveau sélectionneur estime que les Bleus «n'auront plus le droit à l’erreur»...

Il a le teint hâlé de celui qui rentre juste de vacances, sans en avoir tout à fait la décontraction. Sourire un peu crispé et propos fermes, Didier Deschamps a profité de son intronisation en tant que nouveau sélectionneur des Bleus pour définir le strict cadre qui entourera désormais les Bleus. Sans ambages: «Au-dela de la qualité et du talent, il y a deux aspects importants: celui de la notion de groupe et de l’état d’esprit. Etre international français, c’est magnifique, ça doit être un privilège pour chacun d’entre eux. Ils ont un devoir d’exemplarité.»

Rien à dire sur les convoqués

Le décor est planté. A un peu moins d’un mois de sa première liste des 23 pour affronter l’Uruguay en match amical, le nouveau patron des Bleus ne veut plus que ce maillot, «la plus belle chose qui lui soit arrivée dans sa carrière», soit à nouveau souillé. Rapport évidemment aux secousses ukrainiennes. «On sera tous unanimes là-dessus, les joueurs n’ont plus le droit à l’erreur, lâche-t-il froidement. Je ne veux pas vous dire la teneur du discours que je vais leur tenir, mais si j’estime à un moment qu’un joueur va mettre en péril ces valeurs c’est mon rôle de le prendre ou de ne pas le prendre. L’objectif commun doit être prioritaire.»

Deschamps ne veut pas juger ce qu’il s’est passé à l’Euro, encore moins donner des leçons à Laurent Blanc, son ami. Simplement, il veut faire certaines choses «différemment» et apprendre de l’infortune de son prédécesseur. Ce qui ne veut pas dire révolution. Sans jamais citer leur nom, la «Desche» reste flou sur l’avenir en Bleu de Nasri, Menez, Ben Arfa et M’Vila, vilipendés depuis la défaite contre l’Espagne, mais ne promet à aucun moment de les bannir. «Ils passeront devant la commission de discipline qui rendra une décision après le 27 juillet, avance DD. C’est tout ce que je peux dire aujourd’hui. Ça me permettra de mon côté d’avoir une réflexion approfondie puis de faire des choix.» Et aussi un peu de temps pour préparer ce fameux discours?

B.V.
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
1 PSG 79 33m +55
2 Monaco 69 33m +27
3 Lille 63 33m +18
4 Saint-Etienne 57 34m +15
5 Lyon 54 33m +11

Classement complet

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr