France: Trois points de pénalité pour Ajaccio et quatre matchs à huis-clos pour Auxerre

8 contributions
Publié le 22 juin 2012.

FOOTBALL - Après les violences du match contre Lyon...

L'AC Ajaccio a été sanctionné jeudi d'un retrait de trois points, dont un avec sursis, pour la saison 2012-2013 de Ligue 1, par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), en raison d'incidents lors du match de L1 face à Lyon le 13 mai.

Citant "l'usage d'engins pyrotechniques" et les "incidents d'après-match (...) avec comportement violent à l'égard de l'arbitre assistant, victime d'un coup de pied au niveau de la cuisse gauche (...)", la Commission "décide de retirer 3 points dont 1 avec sursis à l'AC Ajaccio pour la saison 2012/2013 pour la brutalité envers l'arbitre", selon un communiqué de la LFP.

La Commission de la LFP a également annoncé avoir suspendu pour quatre matches ferme le président du club Alain Orsoni, qui se retrouve interdit "de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles" en raison de son "comportement envers les officiels" lors de ce match disputé à Ajaccio. Le coordinateur sportif Alain Malacarne et le président de l'Association de l'AC Ajaccio Léon Luciani ont, eux, écopé respectivement de six et huit matches ferme pour les mêmes raisons.

Enfin, le club doit également payer 12.000 euros d'amende "pour l'usage d'engins pyrotechniques par ses supporters".

Ces incidents s'étaient produits lors de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1 au stade François-Coty. Le match s'était terminé sur le score de 1 à 1 alors que Lyon avait joué à 10 pendant près d'une mi-temps.

Par ailleurs, l'AJ Auxerre (relégué en Ligue 2) a été sanctionné jeudi de quatre matches à huis clos, dont deux avec sursis, par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), en raison d'incidents ayant émaillé le match de Ligue 1 contre Montpellier, le 20 mai dernier.

"Suite à de nombreux incidents (nombreux jets d'objets et d'un feu de bengale sur la pelouse, utilisation de feux de bengale et de pétards) ayant entraîné l'interruption à trois reprises en seconde période pour une durée totale de 41 minutes, la Commission inflige à l'AJ Auxerre quatre matchs à huis clos dont deux matchs avec sursis", a annoncé la LFP dans un communiqué.

Auxerre dont la relégation en Ligue 2 était actée lors de ce match, paye la colère de ses supporteurs, dépités de la descente après 32 ans en Ligue 1. Montpellier jouait de son côté le titre de Ligue 1 et s'était imposé 2 à 1 à Auxerre à l'issue de ce match, comptant pour la 38e et dernière journée de l'exercice 2011-2012.

Il y eut, entre autres, des jets de projectiles en tout genre (papier toilette, tomates pourries, fusée) et une tribune basse évacuée par les CRS, en présence du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Tout ce chaos avait provoqué un décalage énorme dans la soirée, devant les caméras de Canal+ qui retransmettaient la dernière journée en multiplex.

Estimant que l'image de la L1 avait été gravement mise à mal, le président de la LFP Frédéric Thiriez avait alors promis que la commission de discipline prononcerait "les sanctions les plus fermes" à l'encontre du club icaunais.

Le Paris SG a de son côté été sanctionné de 15.000 euros d'amende avec sursis pour le comportement de ses supporteurs - jets de fumigène - lors du match à Lorient, le même jour.

 

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
1 PSG 79 33m +55
2 Monaco 69 33m +27
3 Lille 63 33m +18
4 Saint-Etienne 56 33m +15
5 Lyon 54 33m +11

Classement complet

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr