Euro2012: Les Bleus ont appris à la télé et par textos les départs de Gourcuff et Yanga-Mbiwa

9 contributions
Publié le 29 mai 2012.

FOOTBALL - Les survivants de la liste de Laurent Blanc témoignent...

Le secret aura été bien gardé jusqu’au bout. Retranchés dans leurs chambres d’un hôtel quatre étoiles du Touquet, les 23 Bleus retenus pour l’Euro auront appris leur sélection à 11h30 en même temps que des millions de Français « J’ai découvert ça par des textos et des coups de téléphone de ma famille qui m’a félicité », raconte Marvin Martin, l’un des plus menacés par cette annonce. D’autres comme Olivier Giroud ou  Blaise Matuidi l’ont appris «devant la télé».
Après avoir stressé toute la matinée. «On savait que le coach taperait à la porte de la chambre des deux qui partiraient. C’est vrai qu’on est toujours dans l’attente et qu’on se demande s’il va venir», poursuit Martin. Le Sochalien peut être soulagé.

A 10h30, une heure avant l’annonce de la liste officielle, Laurent Blanc n’a est pas venu à sa porte. Le poing du sélectionneur a frappé aux chambres de Mapou Yanga Mbiwa et de Yoann Gourcuff. Deux joueurs qui,  après un tête-à-tête forcément douloureux  avec Blanc, ont reçu le soutien de leurs coéquipiers. Comme Olivier Giroud venu soutenir son ami montpelliérain Yanga M’Biwa. «Des que j’ai connu la liste, je suis allé voir mon pote Mapou dans sa chambre. Ce sont des moments délicats mais il fallait le faire. Il l’a pris avec beaucoup de recul et il m’a tout de suite dit qu’il avait envie de revenir», révèle le meilleur buteur de Ligue 1.

«Ca enlève un poids»

Pour d’autres, c’est surtout le soulagement qui a pris le dessus. «C’est dommage et c’est un peu cruel pour les deux qui sont partis. Mais c’est comme ça. Moi, je n’étais pas sûr à 100 %d’être dans le groupe. Il y avait un doute. Ca enlève un poids. Je suis content de jouer l’Euro», affirme Martin. Blaise Matuidi aura été un peu plus  maladroit. Juste après le communiqué mis en ligne, le milieu de terrain parisien a exprimé sa joie d’être retenu sur Twitter. Avant de retirer son message un peu plus tard par respect pour les deux exclus.

Ce n’est finalement qu’à 12h30, juste avant le repas en commun, que Laurent Blanc a fait l’annonce officielle de la liste devant son groupe. Et les deux exclus qui ont participé au déjeuner. «  Le coach nous a dit que c’était la règle du jeu d’éliminer deux joueurs mais qu’il ne le faisait pas de gaité de cœur. Il a aussi tenu à souligner le professionnalisme et l’état d’esprit de Yoann et Mapou qui sont restés manger avec nous », raconte Giroud. Deux joueurs qui n’ont cependant pas eu la force  ni le cœur de s’exprimer devant les 23 sélectionnés. « Dans ces moments là, c’est difficile  de prendre la parole devant tout le groupe. Je  me suis mis à leur place et je pense qu’ils ont bien fait. En plus ce sont deux personnes assez réservées », poursuit  le buteur montpelliérain.

Départ à 14h pour les deux exclus

Entre l’entrée et le dessert, les discussions se sont faites en toute discrétion comme celle de Matuidi avec Yanga M’Biwa assis juste à côte de lui. «C’est toujours délicat quand on voit deux collègues partir. J’étais devenu assez proche de Mapou», explique le milieu du PSG. Derniers mots échangés, derniers encouragements, Gourcuff et Yanga M’Biwa ont pris congé de leurs coéquipiers à 14 heures. En s’engouffrant dans un monospace avec  des questions et des doutes plein la tête sur la route des vacances pas forcément attendues. Pour les 23 autres restés à l’hôtel, l’Euro peut désormais  commencer.

François Launay au Touquet
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr